ban  
  Accueil   Accueil  | forum   Forum  | Livre d'or   Livre d’or  | Contact   Contact  | Liens Web   Liens Web  
 
Menu :
 
   
 
Forum :
 
 

 
 
Fête des grand mères [225 lectures] 
 
  04/03/2018 09:21 par ΩFrançois 
images/rubriques/calendrier.jpg
180304092601653228.gif

ajout commentaire Ajouter un commentaire 
 
 
 
 
   
 
Passer une matinée chez les colombophiles de la Manche, ce dimanche [310 lectures] 
 
  15/06/2017 08:32 par ΩFrançois 
images/rubriques/calendrier.jpg
OUEST FRANCE
mini_170615085153889889.jpg
Andrée Breton, du groupement colombophile de la Manche, élève environ 90 pigeons voyageurs dans son jardin, à Saint-Lô.
Cinq colombophiles du groupement de la Manche ouvrent leurs portes aux curieux ce dimanche.

Dimanche, cinq colombophiles du groupement de la Manche ouvrent leurs portes aux curieux. Ces derniers pourront assister au retour de pigeons voyageurs lâchés de Cholet quelques heures plus tôt.






ajout commentaire Ajouter un commentaire 
 
 
 
 
   
 
Frencq : Flovic Hanquez est le meilleur jeune colombophile de France [1823 lectures] 
 
  21/04/2013 09:33 par ΩFrançois 
images/rubriques/calendrier.jpg
mini_1304210932063893.jpg Il a été sacré meilleur jeune colombophile de France, le 24 février dernier, à Carquefou, près de Nantes. Flovic Hanquez a 23 ans et demeure au hameau de Le Turne, à Frencq. Dès qu’il rentre de son travail en boucherie, il file s'occuper de ses 180 pigeons. Depuis deux week-ends, la saison des concours a recommencé. Rien à voir avec les gros pigeons patapoufs des clochers ou du port d’Êtaples, dont le rayon d’action n'excède pas 500 mètres. « Les pigeons de concours, explique Flovic Hanquez, c'est pas des pigeons de basse-cour, ce sont des athlètes : nous, on est leurs coaches. Il faut savoir les monter en forme.» Et ça, c'est tout un art. Il s'agit de donner les bons compléments alimentaires pour tenir toute une saison et aider chaque pigeon à récupérer de ses efforts : « On leur donne des vitamines, du thé, on leur fait prendre des bains... ils ont leurs deux volées quotidiennes d'une heure pour se dégourdir les ailes. Les concours, c'est une question de préparation. » S'il est bien dans son corps, le pigeon sera fort dans sa tête et même lâché à 500 kilomètres ou plus d'ici, saura regagner son pigeonnier à 60 kilomètres/heures de moyenne, avec des pointes, si le vent est bon à plus de cent à l'heure ! La passion de Flovic est récente. Certes, grâce à son père, Pascal, il a toujours eu des pigeons « depuis gamin ». Mais il ne faisait pas de concours. C'est venu après le décès de sa maman, en octobre 2009. Un copain lui en avait donné l'envie et son père, son premier formateur, s'est mis à construire des pigeonniers. Quatre en tout. Une façon de surmonter l'épreuve. « C'est Philippe Vasseur, le président de la société colombophile de Neufchâtel qui m'a vraiment lancé. Il a été mon parrain. Il m'a donné mes premiers pigeons de concours. La première année, en 2010, j'ai eu seize jeunes pigeons et après beaucoup de monde m’a aidé. » Comme il n'y a pas beaucoup de jeunes, les colombophiles plus âgés bichonnent la relève. Champion de France Car ce n’est pas rien d’être colombophile : les graines ne sont pas données et c’est contraignant. « C’est nettoyage des pigeonniers tous les jours, donner à boire, à manger, faire voler, soigner les malades... Ça reste une passion. » Envahissante tout de même. Flovic n’a plus guère le temps de jouer au football, d’aller à la chasse ou à la pêche et, outre son père, pour nourrir tous ses volatiles, il mobilise sa s½ur et sa copine. « Les pigeons prennent le dessus sur tout le reste. On en parle tous les jours. On se téléphone, on se dit qu’on vient de les lâcher, qu’ils ont une bonne volée, qu’ils ont pris de tout de suite de la hauteur ce qui est un signe de forme... » C’est Philippe Dusommerard, un Outrelois, instructeur du sous-groupement colombophile de Boulogne qui l’a préparé au concours. Il faut tout savoir sur les pigeons, en connaître les voies respiratoires, le circuit digestif, l’appareil reproducteur, les symptomes de maladie, les traitements, chaque os et quasiment chaque plume ! La prise en main du pigeon doit tout de suite révéler s’il a de l’embonpoint, s’il est trop maigre, sa qualité de plumage, s’il a une bonne mue, quelle est sa forme etc. L’alimentation est la clé d’une bonne santé : il faut déterminer le bon mélange de graines, les plus appropriés à chaque période : des protéines pour celui-ci, un peu de graines de lin pour graisser les plumes de celui-là ! Au concours régional, le 15 décembre dernier, à Maubeuge, Flovic n’était arrivé que quatrième. « Du coup, peut-être plus que les autres, j’ai continué de travailler et d’approfondir les sujets... » Et la consécration est arrivée fin février, en Loire-Atlantique : champion de France ! Adrénaline La saison va durer tous les week-ends jusqu’au 15 août. Les jeunes pigeons, nés début janvier, vont faire leurs premiers concours en juin : de la vitesse sur 250 km. Les plus anciens et aguerris feront du demi-fond (250 à 500 km), du fond (jusque 800 km) ou du grand fond (depuis Marseille, Perpignan, Barcelone...). Qu’est-ce qui va les faire revenir au plus vite au bercail ? Flovic indique le pigeonnier des « veufs », des mâles séparés de leur femelle avant de concourir : « C’est pour les motiver à revenir très vite, explique-t-il. La motivation des pigeons, c’est leur conjoint -même s’il peut arriver qu’il y ait quelques infidèles-, l’instinct familial, ils veulent retrouver leurs jeunes, et leur territoire : la peur que quelqu’un d’autre vienne prendre leur place dans leur casier. » Flovic connaît chacun de ses pigeons. « Aucun n’a la même volée. On les reconnaît au vol. Chacun a sa différence. » À certains, il a donné des noms. « La mouette », « Ribéry » qui s’est perdu la semaine dernière, « DSK », un chaud lapin, « Cicatrice », un pigeon qui revient souvent blessé etc. Aujourd’hui, dimanche, jour de concours, il se sera levé à 6 h 30 du matin. « Il est stressé et stressant, s’amuse sa copine et sa s½ur. Il est fébrile, regarde le temps, le ciel, écoute France Bleu Nord qui communique les heures de lâchers à 7 h 37. » Puis il guettera le ciel, espérant « une belle tombée », c’est-à-dire un retour immédiat au pigeonnier, sans perdre de temps à l’arrivée. En 2011, un de ses pigeons est arrivé de Châteaudun, en Eure-et-Loir, premier sur 3 335 concurrents. Des émotions de ce genre-là justifient tous les sacrifices !

+ commentaires 2 commentaires 
 
 
 
 
   
 
CONGRES NATIONAL [764 lectures] 
 
  26/12/2012 21:52 par ΩFrançois 
images/rubriques/calendrier.jpg
Transmis par : christian LE FEVRE
Président de la communication de la 11e région

121226095012477092.jpg

ajout commentaire Ajouter un commentaire 
 
 
 
 
   
 
Assiégée, la ville syrienne de Homs fait appel aux pigeons voyageurs [956 lectures] 
 
  15/02/2012 09:19 par ΩFrançois 
images/rubriques/calendrier.jpg
AFP- Publié le 14/02/2012 à 17:24
mini_120215093426731844.jpg
Pratiquement coupés du reste du monde, des militants syriens dans la ville rebelle de Homs ont décidé de recourir à des méthodes ancestrales pour communiquer: des pigeons voyageurs font la navette entre quartiers transmettant les dernières nouvelles.

"Que Dieu soit avec toi, que Dieu te guide à Baba Amr" --l'un des quartiers les plus bombardés--, crie Omar, un pseudonyme, posté sur le toit d'une maison en lâchant un pigeon dans le ciel de Homs, selon des vidéos diffusées récemment sur internet.

Quelques minutes plus tôt, ce militant du quartier de Baba el-Sbaa enroulait un papier à l'aide d'un fil bleu autour de la patte de l'oiseau, dans l'espoir que les habitants de Baba Amr, situé à plus de deux kilomètres de là, accuseront bien réception.

"Militants de Baba Amr, prière de nous informer de quoi vous avez besoin en termes de médicaments et de nourriture", lit-on dans le message.

Pilonnée depuis le 4 février par les forces du régime de Bachar al-Assad, la troisième ville de Syrie, surnommée la "capitale de la révolution", est isolée et privée d'eau, d'électricté et de télécommunications, avec des chars encerclant les rues désormais désertes des quartiers sensibles.

"Merci Bachar de nous avoir faire revenir au Moyen-Age", commente Omar, entouré de plusieurs compagnons.

Si les militants ont lancé leur révolte grâce notamment aux réseaux sociaux, ils se voient aujourd'hui obligés de recourir à une tradition ancienne en Syrie où la pratique colombophile est implantée depuis des siècles.

"Les habitants de Baba Amr nous informent des massacres commis chez eux par le régime et nous indiquent quelle route prendre pour faire parvenir les secours", explique Omar devant la caméra, la voix parfois couverte par le bruit assourdissant des explosions et des bombardements.

Les militants parviennent à envoyer leurs vidéos par voie satellitaire --un moyen qui n'est pas à la portée de tout le monde-- et se servent parfois de talkies-walkies au sein d'un même quartier.

"Ils ont transformé Homs en une grande prison, les gens n'osent pas sortir de chez eux et ne peuvent rien faire, les shabbiha (milices pro-régime) sont partout", affirme Omar.

"Les boulangeries ont fermé leurs portes, j'ai vu des parents nourrir leurs enfants de pain rassis avec de l'eau, ça vous donne la chair de poule", s'indigne-t-il.

Le jour même, un pigeon revient, salué par les militants toujours postés sur les toits. "Dieu est grand, l'oiseau est revenu avec un message!", clament-ils.

La lettre est porteuse d'un cri de secours mais aussi de défi: "des militants de Baba Amr aux militants du vieux Homs, nous avons besoin d'aides médicales et alimentaires, bien reçu votre message. Vive la Syrie! A bas Bachar al-Assad!".



1 commentaire 1 commentaire 
 
 
 
 
   
 
Le premier tour de France du pigeon voyageur [3564 lectures] 
 
  24/06/2011 11:24 par ΩFrançois 
images/rubriques/calendrier.jpg
Édité le rajout de la carte

mini_110624112905962127.jpg
La Fédération colombophile française (FCF, 15.000 membres) organise du 27 juin au 12 juillet le premier tour de France des pigeons voyageurs dans le but de mieux faire connaître ce loisir qui bat de l'aile, a-t-on appris auprès des organisateurs.
La Fédération colombophile française (FCF, 15.000 membres) organise du 27 juin au 12 juillet le premier tour de France des pigeons voyageurs dans le but de mieux faire connaître ce loisir qui bat de l'aile, a-t-on appris auprès des organisateurs.

Au départ de Lille (nord), siège de la FCF et première fédération colombophile régionale de France en nombre d'adhérents (7.500), les amateurs se relaieront pendant deux semaines pour faire parcourir à leurs volatiles les 13 étapes du circuit.
franctour.jpg

"Nous sommes, après la Belgique, le pays de la colombophilie. Mais nous perdons chaque année des amateurs même si on observe un regain d'intérêt chez les jeunes", confie Jean-Jacques Dupuis, président de la fédération du Nord-Pas-de-Calais.

Long de 2.000 km, le tour de France colombophile passera notamment par les communes de Nantes (ouest), Orange (sud-est) et Reims (nord-est).

Comme à l'époque de l'agence Havas, ancêtre de l'AFP, les pigeons seront munis de bagues porte-dépêches. Ils devront rallier, par escadre de cinq, leur pigeonnier d'origine sur une distance de 100 à 200 km à 75 km/h de moyenne, avec des pointes à 120 km/h.

Les colombophiles français sont constitués en 900 associations. Selon la FCF, 700.000 jeunes pigeons sont bagués chaque année et 500.000 traversent la France en tous sens chaque week-end, en particulier lors de concours de vol

+ commentaires 4 commentaires 
 
 
 
 
   
 
Vente de pigeons au profit des sinistrés du Japon. [1432 lectures] 
 
  20/03/2011 22:54 par ΨThierry 
images/rubriques/calendrier.jpg

Une vente de pigeons au profit des sinistrés du Japon est en ligne ICI
.

Japan_And_Japanese_Flag_250.gif



Excellente initiative, toutes nos pensées vont vers ce peuple exsangue.

1 commentaire 1 commentaire 
 
 
 
 
   
 
Décès de M. Carlos Marquez Prats [4782 lectures] 
 
  29/12/2010 14:43 par ΨThierry 
images/rubriques/calendrier.jpg
C'est avec une grande peine que nous avons appris le décès de M. Carlos Marquez Prats survenu le 21 Décembre 2010.

marquez1.jpg

Ancien président de la Fédération Colombophile Internationale et de la Fédération Colombophile Espagnole, c'était aussi un ami des colombophiles Français. C'est grâce notamment à ses conseils avisés, que le Pigeon Voyageur Roussillonnais avait lancé le derby de PIA, première compétition du genre organisée dans l'hexagone.

marquez2.jpg Ici lors de la remise des prix du 3ème derby de PIA dont il était le lauréat.

Nous présentons nos sincères condoléances à sa famille ainsi qu'à ses proches

+ commentaires 3 commentaires 
 
 
 
 
   
 
Et si les faucons volaient, au-dessus de Lille [2568 lectures] 
 
  26/10/2010 09:04 par ΩFrançois 
images/rubriques/calendrier.jpg
mini_10102609015179800.jpg
Environnement La ville de Lille vient d'installer un nichoir pour rapaces au sommet d'une église

« Qu'est ce que c'est que ce vautour ? » La maire de Lille, Martine Aubry, va avoir le temps d'apprendre à reconnaître le faucon pèlerin. La municipalité présentait hier le premier nichoir à rapaces* qu'elle vient d'installer sur le clocher de l'église du Sacré-C½ur, à l'intersection des rues Nationale et Solférino.
« Les premières observations de faucons pèlerins datent du mois d'avril », explique Cyrille Pradal, conseiller municipal lillois (Verts) chargé de la biodiversité. A l'époque, un couple avait élu domicile au sommet de la tour Lille Europe, mais des travaux de réfection du bâtiment l'avaient délogé. « On peut penser que ce rapace était déjà venu s'installer à Lille il y a deux ou trois ans », souligne André Berton, du Groupe ornithologique et naturaliste du Nord (GON).
Alors qu'il avait quasiment disparu dans les années 70, le faucon pèlerin est donc de retour. « On n'y aurait jamais cru il y a trente ans : c'est la cerise sur le gâteau pour la biodiversité dans la métropole », témoigne l'ornithologue Philippe Vanardois. Rien ne dit que les faucons lillois viendront effectivement nicher à cet endroit au printemps prochain, mais on sait que le Sacré-C½ur lui sert de restaurant. Or, le menu n'est pas toujours du goût des colombophiles.
Car contrairement au faucon crécerelle, amateur de petits rongeurs, le pèlerin raffole de pigeons. « Il ne trouve plus assez de proies dans la nature, alors il repère les colombiers et s'attaque aux pigeons voyageurs », déplore Jean-Luc Dernoncourt, conseiller technique à la fédération de colombophilie. Dans le Nord, avec cinq ou six couples répertoriées, les dégâts restent marginaux, mais les colombophiles se mobilisent. « Il faut réguler la prolifération de ces rapaces », affirme Jean-Luc Dernoncourt qui souhaite que le préjudice soit pris en compte par la justice. « A 500 ¤ le pigeon, c'est une perte importante », confirme José Taquet, président de la section recherche scientifique à la fédération. Certains champions atteignent même les 150 000 ¤. « Mais à ce prix-là, ils sont plus rapides que les faucons », plaisante Philippe Vanardois. En attendant, les coulons (pigeons en patois) de l'église peuvent compter leurs abattis.

+ commentaires 4 commentaires 
 
 
 
 
   
 
Vente de pigeonneaux [3004 lectures] 
 
  02/02/2009 13:12 par ΨThierry 
images/rubriques/calendrier.jpg
mini_090203085123487485.jpg
Prévente de pigeonneaux aux enchères sur internet d’une sélection de pigeonneaux d'été ou de tardifs 2008 issus de lignées en or de colonies mondialement connues

ALC DU DUNKERQUOIS CLUB DES INTERNATIONAUX DE DUNKERQUE


Nomenclature des pigeons mis en vente sur le site http://pagesperso-orange.fr/ALC-du-Dunkerquois/ rubrique VENTE 2009

1 commentaire 1 commentaire 
 
 
 
 
   
 
Espace Membre :
 
 
Privé Masquer le formulaire de connexion
 
 
membres on-line :
 
 
En ce moment:
0 membre
73 visiteurs
3527 visites aujourd’hui

Record visites :
20/05/18 : 5750 visites
Record membres :
31/01/10 : 153 membres
Record simultané :
22/07/12 : 308 visiteurs
03/01/10 : 30 membres

Aucun membre connecté

5 562 772 visiteurs
depuis le 27/08/2008
 
 
Nuage de mots
 
 
This will be shown to users with no Flash or Javascript.
 
 
Liens Web :