ban  
  Accueil   Accueil  | forum   Forum  | Livre d'or   Livre d’or  | Contact   Contact  | Liens Web   Liens Web  
 
Menu :
 
   
 
Forum :
 
 

 
 
Le Tour de France colombophile prend son envol mercredi à Auby [593 lectures] 
 
  29/05/2016 08:45 par ΩFrançois 
images/rubriques/calendrier.jpg
mini_160529085215585310.jpg Le Raimbeaucourtois Jean-Jacques Dupuis, président de la fédération colombophile française, bichonne ses pigeons à l'arrière de sa maison. PHOTO JOHAN BEN AZZOUZ C'est au lancement d'une autre « Grande Boucle » certes moins médiatique, mais elle aussi populaire que la Fédération française colombophile vous invite à assister ce mercredi. Le 1er juin s'élancera en effet au départ d'Auby la première des dix-sept étapes du sixième Tour de France des pigeons voyageurs Le coup d'envoi officiel de la course sera donné à 10 heures, place de la République, sans tambour ni trompette, mais avec ferveur, par Jean-Jacques Dupuis. Président de la fédération colombophile française, et cheville ouvrière de cette manifestation qui va se dérouler du 1er au 23 juin à travers (presque) toute la France, le Raimbeaucourtois souhaite profiter de la journée pour faire découvrir au (jeune) public un univers plein de poésie, mais en perte de vitesse. « Quand j'ai lancé ce Tour il y a six ans, j'ai fait coïncider les dates avec celles du Tour de France cycliste, mais ça n'a pas pris, lâche-t-il en souriant. Même si notre région demeure un bastion avec six mille coulonneux, les coureurs ont quand même plus de succès que nos pigeons. » À entendre le (par ailleurs) vice-président de la société d'Auby, les ramiers sans selle au maillot gris sont pourtant eux aussi des athlètes de haut niveau. C'est l'une des raisons pour lesquelles il leur voue une passion sans bornes. « Je suis né dedans, poursuit-il. Depuis tout petit, c'est ce même mystère qui me fascine. Comment l'oiseau fait-il pour revenir sans carte ni GPS à la maison ? Les voir s'envoler, puis rentrer au bercail après un périple de cinq ou six cents kilomètres, ça me procure toujours autant d'émotion » Un Tour à tire d'ailes Pour ce Tour à tire ailes, les pigeons engagés n'auront toutefois pas à se coltiner de telles distances. Il s'agira d'une course de relais. Chaque équipe de pigeons devra en effet rallier son pigeonnier d'origine, sachant que chaque oiseau sera porteur d'un message qui mentionnera son heure d'arrivée, et celle de départ de son relayeur. « À partir d'Auby, un premier groupe de pigeons rejoindra Thieusies, en Belgique, 80 km plus loin, détaille Jean-Jacques Dupuis. Il passera le relais le lendemain au deuxième groupe, qui gagnera La Sabotterie, où le relais sera passé à un troisième, qui ralliera Thionville, et ainsi de suite jusqu'à l'arrivée finale en Normandie ». La boucle sera bouclée après2 217 kilomètres parcourus, qui auront amené les volatiles à survoler Mulhouse, Montluçon, Trélissac, Nantes ou encore Alençon. Le président, lui, sera présent au départ et à l'arrivée. Discret mais aux aguets. « Mercredi, je serai au kiosque à musique dès 10 heures où j'inviterai les gens à découvrir une expo sur l'univers des pigeons voyageurs, dit-il. Il y aura un lâcher spectacle et une reconstitution de mise en loges. Ce Tour de France, c'est d'abord un outil de communication, je n'y vois pas une véritable compétition. »
 
 
 
 
 
 
News précédente 
News suivante

 
 
>>Masquer les commentaires [1]
 
 
 
Commentaire n°1/1 :: Les pigeons s’envolent pour le Tour de France depuis Auby
 
 
Remonter Posté le 01/06/2016 par ΩFrançois

 
160601114439662356.jpg

Les sportifs du jour seront plutôt singuliers. Ils ne sont pas du genre à s’étirer les muscles quelques minutes juste avant le départ de la compétition, quoique. Le mercredi 1er juin, cinq pigeons vont décoller d’Auby dans le cadre de la première étape de la sixième édition du tour de France de la colombophilie. Une compétition en 17 étapes avec une vocation première : promouvoir cette discipline qui veut s’ouvrir au monde.

Cinq pigeons, cela peut paraître peu mais c’est ce qui fait le symbole et la beauté de cette compétition. En effet, les cinq pigeons seront issus d’un colombier belge de la ville de Thieusies. « Il viendra les amener à Auby et on va les lâcher de la place au matin vers 10h, explique Jean-Jacques Dupuis, organisateur et président de la fédération nationale de la colombophilie. Le lendemain ce monsieur de Thieusies va à son tour lâcher, de chez lui, cinq pigeons qui appartiennent à un amateur qui habite La Sabotterie dans les Ardennes pour la seconde étape et ainsi de suite. Les étapes font entre 50-80 km et 212 km pour la plus longue. »

A chaque fois cinq pigeons d’un colombier différent participeront à une étape et au total pas moins de 2 217 kilomètres seront parcourus à travers la France et la Belgique. Du moins jusqu’au 23 juin où la compétition se termine par l’arrivée de cinq pigeons dans le Calvados, chez l’un des deux vice-présidents de la fédération nationale.

En savoir plus sur Lien ICI
 
avatar

François SANCHEZ