ban  
  Accueil   Accueil  | forum   Forum  | Livre d'or   Livre d’or  | Contact   Contact  | Liens Web   Liens Web  
 
Menu :
 
   
 
Forum :
 
 

 
 
Théâtre à Mons: «Pigeons», la pièce qui ouvre au monde de la colomboph [1688 lectures] 
 
  23/04/2014 08:02 par ΩFrançois 
images/rubriques/calendrier.jpg
mini_140423080836689840.jpg « Pigeons » est une pièce de théâtre présentée, toute cette semaine, à Mons, dans le cadre du festival Tilt, dont le fil conducteur est l’histoire d’amitié entre Kevin et Ghislain, l’ancien banquier du village, tous deux passionnés de colombophilie. Vous, vous ne connaissez peut-être pas le monde si particulier des colombophiles, mais Kevin Defossez, lui, oui. Ce milieu a bercé l’enfance de ce jeune homme devenu acteur. Et il continue encore à le prendre aux tripes, puisqu’il élève une trentaine de spécimens. Cette histoire, son histoire commencée dans le petit village frontalier de Wiers, à quelques pas de la commune de Vieux-Condé, Kevin a réussi à la porter sur scène avec la complicité d’un ancien professeur de théâtre, devenu depuis son ami, Thierry Lefèbvre. Pigeons est une pièce de théâtre présentée, toute cette semaine, à Mons, dans le cadre du festival Tilt, dont le fil conducteur est l’histoire d’amitié entre Kevin et Ghislain, l’ancien banquier du village. « J’avais 8 ans quand j’ai commencé à m’occuper de ses pigeons ». Il en avait plus de 20 quand Ghislain est mort. Pigeons, c’est donc l’histoire d’une rencontre entre deux hommes liés par un même univers, celui de la colombophilie. Le spectateur s’y confronte, tout autant qu’au monde ouvrier, qu’au monde de Ghislain, qu’au monde de Kevin. « J’avais le désir profond, enfoui, de faire découvrir ce que la colombophilie m’apporte, quels défis elle propose », explique Kevin Defossez. Cette envie de parler d’une « chose aussi ancestrale » que la colombophilie, le metteur en scène Thierry Lefebvre lui a offert sur un plateau un jour, presque par hasard d’ailleurs, alors que « je déployais à la main les ailes d’un de mes pigeons », se souvient Kevin. Un geste, maintes et maintes fois répété par les colombophiles, mais qui a su, cette fois-là toucher, Thierry Lefebvre. Depuis cette rencontre, Kevin évolue seul sur scène. Enfin presque seul, puisqu’il y a, non loin de lui, Duchesse, un de ses pigeons. « Elle a fait la Barcelone », dit d’elle Kevin. La Barcelone, cette fameuse course de plus de 1 000 kilomètres, celle que tout bon colombophile se souhaite de remporter. La compétition, l’argent, une facette bien réel et bien connu du milieu, que Kevin explique, dénonce aussi. Sa mise à nu émotionnelle, tout au long de la pièce, tranche avec la virilité du milieu justement. Un contraste voulu par l’acteur et le metteur en scène. La colombophilie « en dit beaucoup sur notre monde ». La pièce aussi. NATHALIE WAROUX « Pigeons » de Thierry Lefebvre au théâtre du Manège de Mons, les mercredi 23 avril, 20 h ; jeudi 24 avril, 19 h ; vendredi 25 avril, 20 h ; samedi 26 avril, 20 h ; dimanche 27 avril, 16 h ; lundi 28 avril, 20 h ; mardi 29 avril, 19 h ; mercredi 30 avril, 19 h ; vendredi 2 mai , 20 h ; samedi 3 mai, 20 h ; et dimanche 4 mai, 16 h
 
 
 
 
 
 
News précédente 
News suivante

 
 
>>Masquer les commentaires [3]
 
 
 
Commentaire n°3/3
 
 
Remonter Posté le 25/04/2014 par +jpdelmarle

 
 
avatar

 
 
Commentaire n°2/3
 
 
Remonter Posté le 24/04/2014 par +jpdelmarle

 
Des représentations sont prévues en France, notamment à Niort, dans le cadre du festival Tilt. C'est une pièce à voir absolument, elle est jouée par un véritable génie des plannches. Nombre de colombophilies vont se retrouver dans ce voyage au bout de l'imaginaire orchestré de main de maître par un type absolument génial. J'y vais samedi, en famille, sans doute un grand et bon moment à passer.
 
avatar

 
 
Commentaire n°1/3
 
 
Remonter Posté le 23/04/2014 par lsb50370

 
Quel dommage, Mons est trop loin de chez moi !
 
avatar

Ce qui est grave ce n'est pas tellement d'être con, c'est de le rester !

http://pigeon-voyageur-manche.webnode.fr/