ban  
  Accueil   Accueil  | forum   Forum  | Livre d'or   Livre d’or  | Contact   Contact  | Liens Web   Liens Web  
 
Menu :
 
   
 
Forum :
 
 

 
 
Frencq : Flovic Hanquez est le meilleur jeune colombophile de France [1417 lectures] 
 
  21/04/2013 09:33 par ΩFrançois 
images/rubriques/calendrier.jpg
mini_1304210932063893.jpg Il a été sacré meilleur jeune colombophile de France, le 24 février dernier, à Carquefou, près de Nantes. Flovic Hanquez a 23 ans et demeure au hameau de Le Turne, à Frencq. Dès qu’il rentre de son travail en boucherie, il file s'occuper de ses 180 pigeons. Depuis deux week-ends, la saison des concours a recommencé. Rien à voir avec les gros pigeons patapoufs des clochers ou du port d’Êtaples, dont le rayon d’action n'excède pas 500 mètres. « Les pigeons de concours, explique Flovic Hanquez, c'est pas des pigeons de basse-cour, ce sont des athlètes : nous, on est leurs coaches. Il faut savoir les monter en forme.» Et ça, c'est tout un art. Il s'agit de donner les bons compléments alimentaires pour tenir toute une saison et aider chaque pigeon à récupérer de ses efforts : « On leur donne des vitamines, du thé, on leur fait prendre des bains... ils ont leurs deux volées quotidiennes d'une heure pour se dégourdir les ailes. Les concours, c'est une question de préparation. » S'il est bien dans son corps, le pigeon sera fort dans sa tête et même lâché à 500 kilomètres ou plus d'ici, saura regagner son pigeonnier à 60 kilomètres/heures de moyenne, avec des pointes, si le vent est bon à plus de cent à l'heure ! La passion de Flovic est récente. Certes, grâce à son père, Pascal, il a toujours eu des pigeons « depuis gamin ». Mais il ne faisait pas de concours. C'est venu après le décès de sa maman, en octobre 2009. Un copain lui en avait donné l'envie et son père, son premier formateur, s'est mis à construire des pigeonniers. Quatre en tout. Une façon de surmonter l'épreuve. « C'est Philippe Vasseur, le président de la société colombophile de Neufchâtel qui m'a vraiment lancé. Il a été mon parrain. Il m'a donné mes premiers pigeons de concours. La première année, en 2010, j'ai eu seize jeunes pigeons et après beaucoup de monde m’a aidé. » Comme il n'y a pas beaucoup de jeunes, les colombophiles plus âgés bichonnent la relève. Champion de France Car ce n’est pas rien d’être colombophile : les graines ne sont pas données et c’est contraignant. « C’est nettoyage des pigeonniers tous les jours, donner à boire, à manger, faire voler, soigner les malades... Ça reste une passion. » Envahissante tout de même. Flovic n’a plus guère le temps de jouer au football, d’aller à la chasse ou à la pêche et, outre son père, pour nourrir tous ses volatiles, il mobilise sa s½ur et sa copine. « Les pigeons prennent le dessus sur tout le reste. On en parle tous les jours. On se téléphone, on se dit qu’on vient de les lâcher, qu’ils ont une bonne volée, qu’ils ont pris de tout de suite de la hauteur ce qui est un signe de forme... » C’est Philippe Dusommerard, un Outrelois, instructeur du sous-groupement colombophile de Boulogne qui l’a préparé au concours. Il faut tout savoir sur les pigeons, en connaître les voies respiratoires, le circuit digestif, l’appareil reproducteur, les symptomes de maladie, les traitements, chaque os et quasiment chaque plume ! La prise en main du pigeon doit tout de suite révéler s’il a de l’embonpoint, s’il est trop maigre, sa qualité de plumage, s’il a une bonne mue, quelle est sa forme etc. L’alimentation est la clé d’une bonne santé : il faut déterminer le bon mélange de graines, les plus appropriés à chaque période : des protéines pour celui-ci, un peu de graines de lin pour graisser les plumes de celui-là ! Au concours régional, le 15 décembre dernier, à Maubeuge, Flovic n’était arrivé que quatrième. « Du coup, peut-être plus que les autres, j’ai continué de travailler et d’approfondir les sujets... » Et la consécration est arrivée fin février, en Loire-Atlantique : champion de France ! Adrénaline La saison va durer tous les week-ends jusqu’au 15 août. Les jeunes pigeons, nés début janvier, vont faire leurs premiers concours en juin : de la vitesse sur 250 km. Les plus anciens et aguerris feront du demi-fond (250 à 500 km), du fond (jusque 800 km) ou du grand fond (depuis Marseille, Perpignan, Barcelone...). Qu’est-ce qui va les faire revenir au plus vite au bercail ? Flovic indique le pigeonnier des « veufs », des mâles séparés de leur femelle avant de concourir : « C’est pour les motiver à revenir très vite, explique-t-il. La motivation des pigeons, c’est leur conjoint -même s’il peut arriver qu’il y ait quelques infidèles-, l’instinct familial, ils veulent retrouver leurs jeunes, et leur territoire : la peur que quelqu’un d’autre vienne prendre leur place dans leur casier. » Flovic connaît chacun de ses pigeons. « Aucun n’a la même volée. On les reconnaît au vol. Chacun a sa différence. » À certains, il a donné des noms. « La mouette », « Ribéry » qui s’est perdu la semaine dernière, « DSK », un chaud lapin, « Cicatrice », un pigeon qui revient souvent blessé etc. Aujourd’hui, dimanche, jour de concours, il se sera levé à 6 h 30 du matin. « Il est stressé et stressant, s’amuse sa copine et sa s½ur. Il est fébrile, regarde le temps, le ciel, écoute France Bleu Nord qui communique les heures de lâchers à 7 h 37. » Puis il guettera le ciel, espérant « une belle tombée », c’est-à-dire un retour immédiat au pigeonnier, sans perdre de temps à l’arrivée. En 2011, un de ses pigeons est arrivé de Châteaudun, en Eure-et-Loir, premier sur 3 335 concurrents. Des émotions de ce genre-là justifient tous les sacrifices !
 
 
 
 
 
 
News précédente 
News suivante

 
 
>>Masquer les commentaires [2]
 
 
 
Commentaire n°2/2
 
 
Remonter Posté le 11/05/2013 par arnaud1968

 
Bravo et félicitations. Le talent n'attend pas le nombre des années.
Colombophilie, un sport de famille !
 
avatar

100 colombophiles, 100 façons de faire. Trouver la sienne et s'y tenir.

Arnaud SENET

 
 
Commentaire n°1/2
 
 
Remonter Posté le 30/04/2013 par ColombierMaindrelle

 
Félicitations smiley sg3agg29g.gif
 
avatar

Website AVIATOR'S LOFT ( nouveau design - NOUVEAU BLOG - Manuel de lâcher - Liens météo )
Site du Groupement du Calvados - Fédération 3e Région
Saison 2010 - Saison 2011 - Saison 2012 - Saison 2013 - Saison 2014 - Saison 2015
Saison 2016
Gènes de performance : Articles sur le DRD4 et le LDHA