ban  
  Accueil   Accueil  | forum   Forum  | Livre d'or   Livre d’or  | Contact   Contact  | Liens Web   Liens Web  
 
Menu général :
 
   
 
Forum :
 
 

 
 
En cas de guerre, Jean-Pierre Decool en appelle aux pigeons ! [3286 lectures] 
 
  29/10/2011 09:13 par ΩFrançois 
images/rubriques/calendrier.jpg
mini_111029091948445007.jpg
Un pigeon voyageur muni d'un sac à dos

Jean-Pierre Decool, dans un courrier envoyé en juillet dernier, s'inquiétait du fait que l'armée française n'utilisait plus les pigeons voyageurs, un moyen de communication sûr en cas de guerre. Proposition plus que saugrenue pour celui qui, d'habitude, défend le travail à domicile, ou plus récemment la garde alternée des enfants en cas de divorce. Ce courrier n'est pas resté lettre morte, le ministre vient de lui répondre. En fait, le député nordiste rebondissait sur une initiative chinoise. Explications...

L'armée chinoise vient de recruter 10 000 nouveaux soldats, des pigeons voyageurs. En cas de guerre, les volatiles pourraient subvenir à une panne des réseaux de communications modernes.
Jean-Pierre Decool, élu de terrain, pense à la protection de ses électeurs, et s'inquiète du fait que l'armée française ne dispose que d'un colombier militaire. Le député, dans son courrier, se pose la question : la capacité de communication de l'armée française serait-elle bien assurée en cas de conflit armé, et plus particulièrement en cas de rupture des liaisons téléphoniques, radios et électrique ?
Le ministre de la défense ne s'est pas démonté. Dans une lettre, Gérard Longuet répond à Jean-Pierre Decool et rappelle que les systèmes de télécommunications utilisés par la France reposent sur un dispositif apte à résister aux menaces cybernétiques.
Avec cette lettre venue d'un autre temps, celui où l'on creusait des abris nucléaires en cas de guerre atomique, Jean-Pierre Decool se réconcilie avec l'espèce animale.
Lui qui, depuis 2002, fait de la lutte contre les rats musqué, un autre cheval de bataille…

Et puis, ça va faire plaisir au 10 000 colombophiles de la région, la plus richement dotée à ce niveau en France.

Mots clés : guerre
 
 
 
 
 
 
News précédente 
News suivante

 
 
>>Masquer les commentaires [2]
 
 
 
Commentaire n°2/2
 
 
Remonter Posté le 09/11/2011 par janbart80

 
en ce qui concerne les rats musqués,qui est véritablement un fléau dans le Nord de la France Capable de mobiliser environ 1 m3 de terre par an, le rat musqué y dégrade en effet les berges raides des fossés et des cours d'eau qui drainent les zones cultivées. Il déchausse les saules plantés au bord des mares et cours d'eau. Il est très difficile de le chasser et plus encore de l'éradiquer, car il se reproduit rapidement et il bénéficie dans ces régions d'une quasi-absence de prédateurs et d'une nourriture facile et très énergétique partout où les champs avoisinent les cours d'eau, ce qui est devenu très fréquent depuis que les remembrements dans les années 60 à 80 ont mis en culture des milliers de prairies alluviales et de bas-pays (céréales, maïs et pommes de terre ainsi que les betteraves sont appréciés de l'Ondatra).
Dans cette région, l'USAN (Union des syndicats d'assainissement du Nord) coordonne la lutte contre le rat musqué sur son territoire et en lien avec ses homologues belges (flamands et wallons) depuis avril 1968.

Il peut véhiculer la leptospirose, l’hantavirose (et la maladie de Lyme dans les régions où les tiques sont nombreuses) et probablement d'autres maladies.

En France par exemple, le rat musqué est pour cette raison inscrit sur la Liste des animaux susceptibles d'êtres classés nuisibles. Il fait l'objet d'une lutte organisée dans les Flandres belges et françaises, régions où il a trouvé un habitat idéal (nombreux cours d'eau et watringues aux berges raides où il se cache facilement et source abondante de nourriture d'origine agricole).
 
avatar

 
 
Commentaire n°1/2
 
 
Remonter Posté le 29/10/2011 par janbart80

 
on oubli facilement que grace a Jean-Pierre Decool ,nous avons pû jouer l'année de la fameuse maladie HN5N1.En toute transapence ça aurait pû être ajouté.
 
avatar