ban  
  Accueil   Accueil  | forum   Forum  | Livre d'or   Livre d’or  | Contact   Contact  | Liens Web   Liens Web  
 
Menu :
 
   
 
Forum :
 
 

 
 
FCF - Championnat du monde - La fête de la colombophilie mondiale (Fra [4554 lectures] 
 
  14/09/2009 19:15 par ΩFrançois 
images/rubriques/calendrier.jpg
mini_090914072004151445.jpg
Ils le préparaient depuis plusieurs mois, ils ont beaucoup oeuvré pour que cette journée soit une réussite et je pense pouvoir écrire aujourd’hui, très honnêtement, que l’objectif est atteint. Ce championnat du monde, organisé par la France a tenu toutes ses promesses.

VIE DE LA FCF
Barenton-Bugny
La fête de la colombophilie mondiale
Jean-Jacques Dupuis

Les colombophiles de l’Aisne, les responsables de Natur’Agora, la Fédération Colombophile Française autour de son infatigable président peuvent être fiers et leur satisfaction en fin de journée était immense. Plusieurs centaines de personnes massées devant les magnifiques installations ont vécu une véritable fête autour du pigeon voyageur en ce 5 septembre 2009, date qui restera gravée dans les mémoires !

Une page d’histoire
Tout avait débuté par une page d’histoire matinale autour d’un guide, élu de sa commune et grand professionnel qui retraça quelques heures cruelles et violentes de la 1e guerre mondiale avec la visite du Chemin des Dames où le pigeon voyageur a été présent. Après ces instants de vive émotion, toutes les délégations étrangères étaient reçues en fin de journée pour un repas d’accueil de grande qualité.

La ville où il fait bon vivre !
Samedi matin 9h30, salle des fêtes de Barenton Bugny alors que les quelques 185 pigeons avaient été libérés depuis une demi heure de Poitiers, Monsieur le Maire accueillait personnalités colombophiles, politiques, élus locaux, de fort belle manière. Tour à tour, les différents intervenants rivalisèrent d’originalité dans leur propos, à tel point que cette heure de discours passa très vite. Après avoir à son tour accueilli les personnalités présentes, José De Sousa retraça l’originalité de cette idée d’organiser le championnat du monde dans ce pigeonnier départemental de l’Aisne, et remercia l’ensemble des sponsors qui ont aidé à la réalisation de cette manifestation et les Conseil général de l’Aisne, Conseil régional de Picardie, les villes de Laon, de Barenton Bugny, les responsables de Natur’Agora.

Gérard Thil, président du groupement de l’Aisne, a dû apprécier les interventions de chacun qui ne manquèrent pas de saluer son enthousiasme, sa volonté, son envie de réussir cette aventure. Le représentant de Monsieur le préfet, le sénateur-maire de Laon, le député de la circonscription, les conseillers général et régional par la présence de Monsieur le Docteur Tereso, président de la Fédération Colombophile Internationale.
Chaque représentant de délégations étrangères se vit ensuite remettre plusieurs cadeaux souvenirs avant que José De Sousa ne félicite également les acteurs locaux qui ont travaillé d’arrache-pied.
Direction ensuite le colombier départemental accompagné de la musique de Barenton.

11h que la fête commence !
Chapiteaux, écrans de télé, traiteur, et soleil nous attendaient pour une journée où la vedette n’était autre que le pigeon ; après le vin d’honneur offert par la municipalité, les centaines de personnes présentes n’avaient plus qu’à prendre place pour un moment agréable de restauration et l’attente stressante du retour de cette gent ailée tant désirée.
21 nations s’étaient lancées à l’assaut de ce titre mondial oh combien convoité et après l’Allemagne et la Belgique, c’est donc à notre tour ici dans ce petit paradis de nature de recevoir les nombreux colombophiles mais également des personnes ne connaissant pas forcément le pigeon voyageur. Il faut dire que la longue allée d’accueil fleurie des drapeaux des pays représentés et les magnifiques installations de Natur’Agora attirent forcément.
Qui de la Belgique, la Grande-Bretagne, la Tchéquie, la Hongrie, la Suède, la Grèce, l’Autriche, l’Allemagne, le Mexique, l’Argentine, la Bulgarie , le Portugal , l’Italie, les Pays Bas, la Slovaquie, la Norvège, la Lithuanie, la Pologne, l’Espagne, la Suisse et bien sûr nos champions représentant notre hexagone, allait devenir championne du monde, après les quatre vols d’entraînement du mois d’août ?

15h44, Rudy en action !
Quelques uns avaient prédit les premières arrivées aux environs de 15 h mais c’était sans compter avec le vent qui, tout au long des 415 km, n’a pas avantagé nos volatiles.
On sentait Rudy Berton, le soigneur du pigeonnier, stressé, tendu lorsqu’à 14h52, trois pigeons pointèrent le bout de…leurs ailes mais sans jamais se poser. René Bonin, l’animateur du jour, dut se rendre à l’évidence, ce n’était qu’une fausse joie... de courte durée puisqu’à 15h44, deux pigeons se posent. Le premier rentré devenait champion du monde individuel, quelques courts instants de suspense avant de nous annoncer qu’il nous venait d’un amateur polonais !


Une belle rentrée !
Ils avaient volé à plus de 1000m/mn, performance remarquable. A 15h54, deux autres suivirent, après le pigeon de Pologne, on trouvait la Tchéquie, les Pays-Bas, la Belgique, les Pays-Bas et … la France à la sixième place avec un pigeonneau de M. Imbeau, excellent amateur de Charente-Maritime qui remporta notamment 3 fédéraux en 2008 avec le même pigeon ! Suivaient l’Angleterre, la Slovaquie, la Pologne, la Hongrie et de nouveau les Pays-Bas. Avec le onzième arrivé, on apprenait donc que les Pays-Bas devenaient champions du monde 2009 par équipe.
A 16h21, seize pigeons avaient franchi la trappe, avec un groupe de 10 pigeons à 15h49 !
Le second français se classe 26e (M. Bleurvacq) et le troisième est 37e (M. Duval) ; devancé par le premier pigeon de l’Argentine. A 17h45, le concours était officiellement clos alors que d’autres arrivaient encore !

L’enthousiasme et la joie se lisaient sur tous les visages, on venait d’assister à une belle arrivée, ce championnat du monde pourra rester dans les annales. La France a réussi son championnat du monde. Après des mois de travail, l’ensemble des organisateurs pouvait se montrer fort satisfait et partir heureux et fier pour la soirée de gala, dernier moment important de ce week-end où le mot fête a pris tout son sens. Qu’elle est belle la colombophilie quand on ne parle que pigeon ! C’est avec des journées comme celle-ci que l’on peut dire qu’elle a encore devant elle de beaux jours à vivre et que des jeunes peuvent venir grossir ses rangs.

Un homme heureux !
J’avais trouvé excellente l’idée de parrainer un pigeon du championnat du monde. Monsieur Sorin ne me contredira pas, lui qui a eu la chance d’apprendre sur le coup de 15h50 qu’il venait de gagner un voyage en Turquie grâce à la pigeonne 417-799/09 PL, petite femelle écaillée provenant du colombier Palarski en Pologne qui avait franchi, à 15h44’47 la première, la trappe et dont il était le parrain. J’ai eu la chance de l’interviewer sur place.
« Sur le coup, je n’ai pas réagi, ce n’était pas possible. Je pensais, c’est une erreur puis ensuite j’ai pensé à ma femme et à mes filles qui sont toujours autour de moi pour m’aider, surtout la deuxième. Si j’ai pris ce parrainage, c’est pour elle, ; pour qu’elle puisse poursuivre ce sport par ce championnat après la saison chez nous dans l’Eure. C’est un évènement qui me touche particulièrement, avec ça je vais avoir encore plus confiance, ça motive, ça redonne de la vie à tout notre hiver colombophile qui arrive. Je suis d’autant plus heureux et fier d’être de la 3e région dirigée par un président dynamique qui doit éprouver lui aussi une certaine satisfaction. Ma file de 14 ans va pouvoir s’occuper des pigeons pendant l’absence de ses parents partis en Turquie. C’est une vraie passionnée, du matin au soir, elle est au pigeonnier dans la cour, les pigeons les suivent, sur ses épaules, la tête. Elle est pour une grande part dans ma passion. En parrainant, je lui avais dit : ce pigeon, tu le suivras sur Internet. Je vais les appeler pour confirmer vraiment !
Ca vaut le coup d’être colombophile et de passer une belle journée comme aujourd’hui, de prendre du plaisir et en plus avec le résultat. Je vais en parler encore longtemps de cette journée.
« C’est ma fête aujourd'hui ! c’est la fête de la colombophilie ! »
Le colombophilie vient de prendre aujourd’hui un sacré coup de fraîcheur, de dynamisme, de pureté.
Que c’est beau d’être colombophile dans ces moments là !
Quelle journée, je vous l’assure ! Les absents ont eu tort !

La soirée de gala
Cette journée s’achèvera effectivement avec les délégations étrangères et de nombreux colombophiles à la salle des fêtes de Barenton Bugny. Le président national et le sous préfet redirent tout le plaisir et la fierté qu’ils ont ressentis aujourd’hui autour du pigeon voyageur. Le Maire, le conseiller général, le sous-préfet ont assuré à notre président qu’ils en redemandaient. C’est dire s’ils ont apprécié !
Nous aussi !
Vivement la suite !
 
 
 
 
 
 
News précédente 
News suivante

 
 
>>Masquer les commentaires [1]
 
 
 
Commentaire n°1/1 :: bravo
 
 
Remonter Posté le 15/09/2009 par ludo1611

 
un belle article au moins positif merci a pipa
 
avatar

tisserant ludovic