ban  
  Accueil   Accueil  | forum   Forum  | Livre d'or   Livre d’or  | Contact   Contact  | Liens Web   Liens Web  
 
Menu :
 
   
 
Forum :
 
 

 
 
Forum : Masquer l’entête
 
 
Accès rapide :

 

Effectuer une Recherche avancée OU


 
 
les signes qui trahissent la forme  [12 réponses]
 
 



 
 
 
 
 
 
 
 
 
marcus02
starsj7.png
Posteur Supreme


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 1149
Inscrit(e) le: 29 août 2008
Imprimer Permalien mardi 17 février 2009 à 09:50  

bonjour a tous: Un pigeon en grande forme donne l'impression de revenir de chez le coiffeur. Il est bien coiffé, la moindre petite plume est à sa place. Un pigeon en bonne santé aura toujours un peu de farine sur les pennes . En période de forme il a non seulement plus de farine mais également de petites taches foncées à côté des tiges, quand ces taches sont situés en haut de la 8,9 et 10é penne c'est bon signe.On distingue sur chaque plume la forme de la plume supérieure . le plumage semble plus foncé. Les pattes sont plus propres, plus chaudes, plus rouges et exemptes d'écailles. plus la couleur des pattes est rouge, au plus grand est la forme. Les muscles se gonflent et à partir de ce moment on verra les petites veines rouges le long du bréchet . Les muscles sont tendus et la peau trés mince, la couleur du bréchet est rose.


marcus02


Visiter son site


 
 
 
 
 
 
raoul
starsj6.png
Posteur d'élite


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 826
Inscrit(e) le: 29 août 2008
Imprimer Permalien mardi 17 février 2009 à 10:24  

Bonjour,Marcus,pour ma part,je sais que je vais faire un carton,quand mes pigeons font leurs volées,et que j'ai l'impression qu'il y en a partout dans le ciel et qu'ils s'amusent à planer assez longtemps contre le vent, seulement à partir de ce moment là,je peux dire que je tiens le bon bout.


le secret ? c'est qu'il n'y en a pas ...



 
 
 
 
 
 
marcus02
starsj7.png
Posteur Supreme


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 1149
Inscrit(e) le: 29 août 2008
Imprimer Permalien mardi 17 février 2009 à 10:34  

Bonjour Raoul, c'est vrai ce que tu dis , j'aime aussi voir mes pigeons planer contre le vent puis repartir en claquant les ailes . C'est aussi un signe de forme , c'est des détails auxquels il faut porter toute notre attention .


marcus02


Visiter son site


 
 
 
 
 
 
serge
starsj3.png
Habitué


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 85
Inscrit(e) le: 04 octobre 2008
Imprimer Permalien mardi 17 février 2009 à 11:00  

Tout ce que vous dites est vrai.C est en observeant tout ça qu on apprend . et prendre des notes. smiley sg3agbjg3ag.gif


rester simple .


Visiter son site MSN


 
 
 
 
 
 
Lepigeonbl
starsj1.png
Nouveau


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 15
Inscrit(e) le: 29 août 2008
Imprimer Permalien mardi 17 février 2009 à 11:07  

Bonjour,
Attention, c'est surtout au moment des concours que les pigeons doivent
être "en forme"..........




 
 
 
 
 
 
raoul
starsj6.png
Posteur d'élite


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 826
Inscrit(e) le: 29 août 2008
Imprimer Permalien mardi 17 février 2009 à 14:22  


Citation de Lepigeonbl :

Bonjour,
Attention, c'est surtout au moment des concours que les pigeons doivent
être "en forme"..........


ok,cela coule de source smiley sg3agyesg3ag.gif mais pas de santé=pas de forme!la santé l'on peut se la procurer artificiellement,mais la forme doit venir naturellement,je connais des colombiers qui connaissent la santé,mais rarement la forme et c'est pourtant celle-ci qui fait toute la différence,n'entends ton pas souvent dire de certains colombophiles que s'y ils mettaient en loge leur abreuvoir,ils feraient aussi prix!
Ensuite chaque pigeon par son changement de comportement,nous indique son état de santé ou de forme et c'est là qu'intervient le don de l'observation.


le secret ? c'est qu'il n'y en a pas ...



 
 
 
 
 
 
ajl
starsj3.png
Habitué


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 122
Inscrit(e) le: 09 novembre 2008
Imprimer Permalien mardi 17 février 2009 à 17:20  

il est vrai que pour savoir si un pigeon est en forme, il faut observer et connaitre ses pigeons.
J'ai par example un male que s'inscrit 1er a partir du moment ou il commence a voyager sur toutes les trappes des pigeonniers pendant que les autes volent (quant il est dans cet etat c'est un prix de tete assuré)




 
 
 
 
 
 
marcus02
starsj7.png
Posteur Supreme


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 1149
Inscrit(e) le: 29 août 2008
Imprimer Permalien mardi 17 février 2009 à 18:05  

oui c'est vrai ce que tu dis , c'est un autre signe de forme, comme tu le dis et comme le dit Raoul il faut être observateur, la moindre chose qui cloche on doit s'en apercevoir quand on rentre dans le pigeonnier. Il en est même que ci on veut être un bon colombophile on doit être un bon boucher!


marcus02


Visiter son site


 
 
 
 
 
 
Ara
starsj7.png
Posteur Supreme


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 2550
Inscrit(e) le: 30 août 2008
Imprimer Permalien mardi 17 février 2009 à 18:23  

Quelques détails complémentaires pour savoir repérer la forme


Mon expérience m’oblige à répéter que la forme est reine des concours. C’est la forme de nos pigeons qui fait la joie ou la déception du colombophile. On sait qu’un pigeon vidé, ne monte plus en forme quelques soient les soins apportés par l’amateur.
Le grand problème de la saison des concours est d’amener la forme au colombier, de la faire durer et être capable de la diagnostiquer le plus sûrement possible pour chacun de nos favoris. Je vous demande bien vouloir excuser ces répétitions, mais je suis tellement convaincu de ces vérités, que je ne pense pas exagérer en mettant tout en ½uvre pour convaincre tous les débutants.

Commençons par ne pas confondre la forme avec l’embonpoint dont beaucoup de veufs sont coutumiers. Je vais vous rappeler quelques indices qui vous permettront de repérer la forme dés qu’elle fera son apparition dans votre colombier.
Avant tout, il est important que chaque débutant retienne, par écrit, le comportement de ses pigeons au moment où ils réalisent leurs plus belles prouesses.

Prenons une équipe de veufs en pleine forme :
- - Très tôt le matin,les veufs s’éveillent, ils paraissent heureux, c’est la grande ambiance d’autant plus si le soleil est de la partie et que les premiers rayons pénètrent dans le colombier. On dirait que les veufs sont plus nombreux, que leurs roucoulements sont plus sonores, plus aigus. Comme à la rentrée de la volée du soir ils restent libres dans le colombier,ils se trouvent sur le bord de leur casier nerveux, pleins de vie, la gorge à moitié gonflée et les ailes détachées du corps, comme s’ils étaient prêts à s’envoler. Ils surveillent la fenêtre qui va s’ouvrir, les voilà partis, d’un seul jet, laissant derrière eux un léger nuage de très fin duvet, en quelques secondes ils sont à une cinquantaine de mètres de hauteur ; Ils volent très vite en s’élevant sans arrêt, ils partent tous dans la même direction, on dirait qu’ils ne vont plus revenir.

- Je commence la visite des casiers, les fientes ne sont ni grosses, ni abondantes et elles n’ont aucune odeur. La plupart se trouvent au même endroit, ce qui laisse à penser que les pigeons ont été calmes au court de la nuit. Les fientes sont dures avec de petites taches blanches et du léger duvet bien blanc. Elles roulent comme des billes, c’est un excellent indice de forme.

- Comme j’abreuve mes veufs au casier, je dois surveiller attentivement la quantité d’eau absorbée par chacun des veufs. Le pigeon qui boit beaucoup plus que les autres est éliminé de l’équipe qui va être mise en loge au prochain concours. Je peux trouver aussi même en pleine saison une petite plume de coude ou l’une ou l’autre secondaire dans la case d’un veuf, ce pigeon est éliminé de l’équipe du prochain concours.

- J’élimine aussi l’occupant d’un casier où je trouverais une trop grande quantité de duvet. Pareil veuf sera en forme plusieurs semaines plus tard.

- Je surveille toujours la volée. Après leur départ, je les vois pointer de très haut, ils se dispersent, pour arriver de front au-dessus du colombier. Ils font quelques tours en claquant des ailes et sont dispersés, ils se rassemblent reprennent de la hauteur et repartent. A leur retour, ils reprennent aussi facilement de la hauteur, et enfin quand ils retombent au toit, c’est une véritable fourmilière. Ils roucoulent bruyamment, appellent au nid et s’envolent sans cesse en claquant des ailes. Certains, par leur comportement me fournissent des indices qui ne trompent pas. Il est bon pour l’amateur débutant de noter que certains veufs restent calmes, même quand ils sont en grande forme.

- Il est certain que le poids du pigeon ne peut être négligé, son importance est capitale. Le pigeon en forme paraît plus gros que d’habitude, tout en ayant conservé son poids normal. C’est sa bonne condition qui fait gonfler les muscles et le foie et remplit d’air tous les os creux, pris en mains, le pigeon constitue un tout parfaitement harmonieux. Attention tous les pigeons ne sont pas ronds quand ils sont en forme. Le pigeon en super forme a des vibrations perceptibles à la main, je sens tout le long du bréchet bouillonner le sang qui circule à grande vitesse.

- Toutes les parties du corps d’un pigeon en grande forme, sont arrondies, le jabot reste tendu et dur après un repas. L’½il est vif et les couleurs plus teintées que d’habitude. La pupille, vers le milieu de la journée est très petite et se dilate au moindre geste. Elle a tendance à se rapprocher du bec, c’est-à-dire vers l’avant. Pour l’amateur qui sait voir, chez les écaillés et les bleus, la couleur du plumage varie également, les écailles et les barres sont plus nettes et plus foncées. Tout le plumage est collé au corps, les cuisses paraissent moulées dans la gaine que leur font les plumes. Le pigeon est vraiment embelli par la forme.


- Il n’est pas obligatoire que les pattes soient rouges, il suffit qu’elles soient propres et luisantes, dépourvues de pellicules. Le plat des pattes est sec, et doit laisser un talon et des orteils bien rosés du côté qui touche le sol.

- Les caroncules sont bien blanches, d’un blanc imperceptiblement rosé. La ligne qui les sépare de la corne du bec est bien démarquée, propre et sèche. Le bec est noir et luisant toujours complètement fermé. La peau du corps est tendue et propre, dépourvue de pellicules, elle est rose mais non violacée. Les plumes de la queue sont serrées dans le sens de l’épaisseur. Il ne faut pas engager un pigeon quand il mue les plumes de coude ou des rémiges secondaires, dans ce cas accordez lui quelques semaines de repos.



Il est indéniable que le colombier joue un rôle important dans le maintien de la forme. Je vous rappelle qu’un colombier peut être bon sans être excellent. La chaleur est un des grands composants de la forme, une installation peut être meilleure en été qu’au printemps. Les bons colombiers sont chauds en été, l’idéal est de permettre l’entrée de la chaleur tout en assurant une aération suffisante.
Il est donc important que le colombier soit conçu de telle façon que, non seulement la chaleur du jour puisse y pénétrer mais qu’elle soit maintenue et que les pigeons soient à l’abri de la fraîcheur des nuits tout en étant oxygénés. Il faut oxygéner les pigeons au maximum.

Quand je parle de forme il est impossible de ne pas faire intervenir la vitalité. Nous ne pouvons dissocier la forme et la vitalité. Disons que la vitalité peut se traduire par les contractions du pigeon dans les mains de l’amateur. Chez les bons pigeons, on perçoit cette vitalité dés le contact avec les mains, une vie intérieure intense qui peut aller jusqu’à des vibrations. Un pigeon plein de vitalité a toujours un plumage excellent et ses plumes ne cassent pas. La luminosité du regard, c’est la vie.
Le contrôle de ces différentes indications ne présente rien de difficile. L’amateur débutant ne doit pas se laisser influencer par toutes sortes d’autres considérations. Il doit être complètement disponible et réellement objectif.




N.Marcel



 
 
 
 
 
 
radam
starsj5.png
Maître


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 294
Inscrit(e) le: 03 septembre 2008
Imprimer Permalien mardi 17 février 2009 à 18:42  

Tout est dit
Qu'ajouter de plus ?
sinon:
bien vu...



Visiter son site


 
 
 
 
 
 
club des 100
starsj5.png
Maître


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 330
Inscrit(e) le: 13 décembre 2008
Imprimer Permalien mardi 17 février 2009 à 22:25  

Salut t'a tous, les miens ne volent presque plus si ce n'est que quelques minutes .Ensuite, ils se posent sur le toit du colombier ,et bonjour la bagarre pour enfin refaire un tour de manège et rebelote. Il se passe un vrai "ram-dam"sur les tuiles car les plus en forme prennent le toit pour leur territoire smiley sg23gstupidg23g.gif smiley sg3aghardg3ag.gif smiley sg3agg40g.gif



MSN


 
 
 
 
les signes qui trahissent la forme  [12 réponses]