ban  
  Accueil   Accueil  | forum   Forum  | Livre d'or   Livre d’or  | Contact   Contact  | Liens Web   Liens Web  
 
Menu :
 
   
 
Forum :
 
 

 
 
Forum : Masquer l’entête
 
 
Accès rapide :

 

Effectuer une Recherche avancée OU


 
 
SALON DE L' AGRICULTURE  [125 réponses]
 
 



 
 
 
 
 
 
 
 
 
dreamer
starsj7.png
Posteur Supreme


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 1384
Inscrit(e) le: 31 août 2008
Imprimer Permalien lundi 29 février 2016 à 08:29  


Citation de montendreau :



Une grosse partie se plaignent la bouche pleine.

Nous avions la possibilité de voir il y a quelques années sur internet l'argent que ces derniers touchaient de la PAC et je peux vous dure que pour certains cela représentent une sacrée somme.

Ne vous en faites pas les lobbys via la FNSEA à vite fait de supprimer cela alors que se sont nos impôts qui paient tout cela.



à titre d"exemple ,mon voisin qui cultive 160 hectares , qui pense qu'il n'y a que lui qui travaille pour nourrir tous ces fainéants d'ouvriers qui sont toujours en grève ,touchait à l"époque 6750 € par mois de prime européenne , maintenant je ne sais pas.
En tout cas dans ma région dés qu'il y a un immeuble à vendre ou une maison avec un peu de terrain c'est un agriculteur qui l'achète pour louer. Et je m'arrête là...
il travaille c'est certain mais pas plus qu'un jeune mécanicien qui se mets à son compte avec des aides = 0. Alors il leur faudrait un peu de pudeur. Je ne sais pas comment c'est ailleurs mais en haute Normandie c'est indécent de voir des manifestations agricoles.
Dreamer



E-mail Anti-spam


 
 
 
 
 
 
manneke
starsj7.png
Posteur Supreme


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 1663
Inscrit(e) le: 17 mars 2014
Imprimer Permalien lundi 29 février 2016 à 09:33  

tout a fait d'accord avec (Dreamer )
là ou il y a la crise c'est la filière élévage.Mais les céréaliers se plaignent pour la forme.
D'autre part c'est vrai que le cultivateur qui a 100 ha a les mêmes problèmes aujourdhui qu'il y a 50 ans ou tous les petits cultivateurs comme mon Père ont disparus .
en 1953 j'avais 10 ans, l'ainé de 9 fréres et soeurs et mon père élevait 5 cochons 4 pour vendre et 1 pour notre consommation.A l'époque on gagnait 5000 fr ancien 50 fr nouveau) par cochon (sans accident) et ça c'est dégradé tous les ans si bien que pour gagner 50 francs il fallait élever 20 cochons.C'était le commencement de fin.
sur Dunkerque (terre sableuse ) le terre valait 5 francs le m (c'était bien payé ) quand les cultivateurs,maraichers ont été expulsés pour installer la centrale nucléaire a Gravelines ils ont été dédommager a prix d'or et ils ont achetés des terrains aux alentours a prix exorbitants (150 frs le m)voir plus mais là problème les impôts ont taxés les terres en conséquence.
Donc tout ça ne date pas d'aujourdhui .


Célestin Bryckaert



 
 
 
 
 
 
martin
starsj7.png
Posteur Supreme


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 4560
Inscrit(e) le: 02 janvier 2013
Imprimer Permalien lundi 29 février 2016 à 10:00  

j'en connais un il mange du poulet toute l'annee, un resto par an avec sa femme, et le reste il nourrit le banquier lol comme dans le sketch de fernand raynaud il pourrait meme l'amener a place vendome.
Son corps de ferme, il en fait des studios et ca rentre dans la caisse, il connait toutes les combines pour transmettre le patrimoine a ses enfants sans se saigner. C'est vrai qu'ils bossent, y a rien a dire la dessus, mais faut pas pousser mémé... tout ca a un prix pour la collectivité, si encore on gagnait en qualité, mais la c'est juste la quantité qui prime.


aujourd'hui n'est que la suite d'hier



 
 
 
 
 
 
manneke
starsj7.png
Posteur Supreme


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 1663
Inscrit(e) le: 17 mars 2014
Imprimer Permalien lundi 29 février 2016 à 10:18  

il ne faut pas confondre
entre les éleveurs et les céréaliers.Les éleveurs sont le plus a plaindre.
Mais il y a longtemps qu'ils auraient dû réagir.

Réponse ci-dessus posté le lundi 29 février 2016 : 10:17





Citation de manneke :
il ne faut pas confondre
entre les éleveurs et les céréaliers.Les éleveurs sont le plus a plaindre.
Mais il y a longtemps qu'ils auraient dû réagir.


Quant aux banquiers ce sont avant tout des (Banksters )


Célestin Bryckaert



 
 
 
 
 
 
martin
starsj7.png
Posteur Supreme


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 4560
Inscrit(e) le: 02 janvier 2013
Imprimer Permalien lundi 29 février 2016 à 11:04  

je parlais du cerealier oui. les eleveurs connais moins, mais bon, c'etait pas dur a comprendre que si on tient compte que du prix, jamais mais jamais on ne pourrait lutter contre les pays en voie de developpement ou meme nos frontaliers qui n'ont pas les memes charges et pas les meme salaires a payer. Quand seul le prix compte, plus rien ne va. et le consommateur est coupable aussi, malgré lui ou consciemment.


aujourd'hui n'est que la suite d'hier



 
 
 
 
 
 
Roostpigeon
starsj7.png
Posteur Supreme


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 1006
Inscrit(e) le: 15 mars 2010
Imprimer Permalien lundi 29 février 2016 à 11:22  

je suis petit fils de fermiers et j'ai passé une grande partie de mon enfance chez mes grands parents. Je me souviens de ce que ma grand-mère me disait souvent " être fermier, c'est vivre pauvrement pour mourir riche" A l'époque, je ne saisissais pas vraiment le sens de la formule.
Aujourd'hui je comprend mieux. Mes grands parents ont élevé 4 enfants (aucun n'a souhaité reprendre l'exploitation). Ils cultivaient une quinzaine d'hectares

Ils ont beaucoup travaillé et vivaient quasiment en autarcie en mangeant les produits de la ferme. Mon grand père n'a jamais eu de tracteur et je me souviens du dernier cheval de trait "La Fraise" qui est mort de vieillesse. Les grands parents vendaient directement leurs volailles, les lapins, les œufs, le lait, le beurre, le grain et la paille. Ma mère et mes oncles n'ont jamais eu faim et participaient après l'école aux travaux de la ferme. Même retraités, ils ont continué à travaillé et à vendre leurs produits. (oeufs et volailles)
Ma grand mère a élevé des poules et a cultivé son jardin jusqu'à l'âge de 85 ans. Ils étaient économes, mais pas radins. En travaillant beaucoup, ils ont réussi à acheter deux petites maisons qu'ils louaient. Lorsqu'ils sont décédés, ils ont laissé à leurs enfants un petit capital.
Je garde de mes grands parents un souvenir très ému, je pense qu'ils ont été heureux ! En tout cas, moi j'adorais aller chez eux.
Je connais encore quelques exploitants, tous membres de la Confédération paysanne (désolé pour le gros mot) qui vivent un peu comme mes grands parents. Ils n'ont pas beaucoup de terre et vendent directement leur production (de qualité) à la ferme à une clientèle de proximité et font quelques marchés paysans. Lorsque je discute avec eux, je n'ai pas l'impression qu'ils sont malheureux.




 
 
 
 
 
 
virginie1340
starsj7.png
Posteur Supreme


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 1272
Inscrit(e) le: 1er novembre 2012
Imprimer Permalien lundi 29 février 2016 à 11:49  


Citation de Roostpigeon :

je suis petit fils de fermiers et j'ai passé une grande partie de mon enfance chez mes grands parents. Je me souviens de ce que ma grand-mère me disait souvent " être fermier, c'est vivre pauvrement pour mourir riche" A l'époque, je ne saisissais pas vraiment le sens de la formule.
Aujourd'hui je comprend mieux. Mes grands parents ont élevé 4 enfants (aucun n'a souhaité reprendre l'exploitation). Ils cultivaient une quinzaine d'hectares

Ils ont beaucoup travaillé et vivaient quasiment en autarcie en mangeant les produits de la ferme. Mon grand père n'a jamais eu de tracteur et je me souviens du dernier cheval de trait "La Fraise" qui est mort de vieillesse. Les grands parents vendaient directement leurs volailles, les lapins, les œufs, le lait, le beurre, le grain et la paille. Ma mère et mes oncles n'ont jamais eu faim et participaient après l'école aux travaux de la ferme. Même retraités, ils ont continué à travaillé et à vendre leurs produits. (oeufs et volailles)
Ma grand mère a élevé des poules et a cultivé son jardin jusqu'à l'âge de 85 ans. Ils étaient économes, mais pas radins. En travaillant beaucoup, ils ont réussi à acheter deux petites maisons qu'ils louaient. Lorsqu'ils sont décédés, ils ont laissé à leurs enfants un petit capital.
Je garde de mes grands parents un souvenir très ému, je pense qu'ils ont été heureux ! En tout cas, moi j'adorais aller chez eux.
Je connais encore quelques exploitants, tous membres de la Confédération paysanne (désolé pour le gros mot) qui vivent un peu comme mes grands parents. Ils n'ont pas beaucoup de terre et vendent directement leur production (de qualité) à la ferme à une clientèle de proximité et font quelques marchés paysans. Lorsque je discute avec eux, je n'ai pas l'impression qu'ils sont malheureux.




Savoir ce satisfaire de ce que l'on a ... Malheureusement ce temps est presque révolu.
Attention Roost, j'ai vu 2 - 3 petites fautes, Birdy va crier !!




 
 
 
 
 
 
martin
starsj7.png
Posteur Supreme


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 4560
Inscrit(e) le: 02 janvier 2013
Imprimer Permalien lundi 29 février 2016 à 11:55  

savoir se satisfaire de ce qu'on a ... hier on disait que france telecom orange etaient des escrocs oops j'aime bien ce mot, maintenant on a free et l'emploi est detruit. Certes Air france etait cher, mais maintenant l'emploi est detruit et les avions n'ont pas forcement assez de carburant pour atterir. tous co-responsables mais pas coupables, le low cost est une veritable escroquerie. Oops pardon pour lili qui n'aime pas ce mot. les gens finissent par trouver ca normal de payer 30 euros pour aller au bout de l'europe, trouvent normal que les pigeons peuvent couter 300000 euros. Tout est si normal aujourd'hui... mais apres faut pas s'etonner que la difference on le paye en precarité, qu'on est pas capable de payer nos retraités et qu'on a trop de chomeurs.


aujourd'hui n'est que la suite d'hier



 
 
 
 
 
 
montendreau
starsj7.png
Posteur Supreme


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 3215
Inscrit(e) le: 07 septembre 2008
Imprimer Permalien lundi 29 février 2016 à 12:05  



Dans ma commune il y a vingt ans nous étions une trentaine d'exploitants, je pense aujourd'hui qu'une dizaine doit être le maximum.
C'est un profil différend que la nouvelle société à voulu,le monde agricole s'est auto--satisfait de cela ils n'ont pas compris que les banques,les marchands de matériel agricole en seraient les grands gagnants.
La majorité d'entre eux sont les plus libéraux quand cela les arrangent et étatiste pour toucher les primes et ils n'ont encore rien vu quand la viande bovine américaine,argentine etc etc... auront la possibilité de rentrer dans le marché européen.



E-mail Anti-spam


 
 
 
 
 
 
lsb50370
starsj7.png
Posteur Supreme


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 6758
Inscrit(e) le: 14 octobre 2009
Imprimer Permalien vendredi 16 octobre 2020 à 16:28  

Le salon de l'agriculture à Paris va être annulé pour 2021.
J'espère que le Congrès de la F.C.F. à SAINT LO dans la Manche ne le sera pas.
smiley sg3agmjg3ag.gif


Ce qui est grave ce n'est pas tellement d'être con, c'est de le rester !

http://pigeon-voyageur-manche.webnode.fr/


E-mail Anti-spam


 
 
 
 
SALON DE L' AGRICULTURE  [125 réponses]