ban  
  Accueil   Accueil  | forum   Forum  | Livre d'or   Livre d’or  | Contact   Contact  | Liens Web   Liens Web  
 
Menu :
 
   
 
Forum :
 
 

 
 
 
 
 

Index des articles > Articles de presse > découvrez l'histoire des pigeons soldats de la Grande Guerre

 
 
découvrez l'histoire des pigeons soldats de la Grande Guerre
 
 

Article posté par ΩFrançois.
Paru le mercredi 4 novembre 2020 à 21:40
Vu 108 fois.
Note : etoiles4 (1 vote)

découvrez l'histoire des pigeons soldats de la Grande Guerre



76 ACTU
mini_201104093413833525.jpg
L'historien et écrivain spécialiste de la Seconde Guerre mondiale Patrick Coiffier s'est intéressé dans un nouvel ouvrage, aux exploits des pigeons soldats de la Grande Guerre.
Patrick Coiffier, originaire du plateau Est de Rouen (Seine-Maritime), surtout connu pour son travail sur la Seconde Guerre mondiale a voulu mettre en lumière les exploits des pigeons soldats lors de la Grande Guerre. Voilà 18 mois qu’il collecte les informations et les photos pour écrire son nouveau livre paru 31 octobre 2020.
Un travail de fourmi

« À la base, j’ai trouvé un rapport militaire de 1922, de 32 pages, sur les colombophiles militaires et le rôle des pigeons voyageurs pendant la guerre de 1914-1918. Je me suis aperçu qu’il y avait peu de publications à ce sujet. Comme j’aime les histoires méconnues, j’ai choisi d’en faire un livre », explique Patrick Coiffier. Mais il fallait trouver documents et photos.
Je me suis rapproché de l’Imperial War Muséum de Londres près duquel j’ai trouvé des photos inédites des pigeonniers britanniques. J’ai contacté également les Bundesarchivs en Allemagne, les National Archives aux États-Unis et l’ECPA-D (établissement de communication et de production audiovisuelle de la Défense). J’ai chiné dans les farfouilles et auprès des collectionneurs… Mon livre est illustré de plus de 150 photos souvent inédites.
Le pigeon voyageur est un athlète de haut niveau, capable de parcourir de 400 à 500 km et de revenir à son pigeonnier. Sa première heure de gloire fut pendant la guerre de 1870. Paris était assiégé et c’était le début des ballons montés, gonflés au gaz. On y transportait du courrier. « Les 25 premiers pigeons furent emportés par le ballon Washington et furent amenés à Tours où s’était installé le gouvernement », écrit Patrick Coiffier.
À leur retour à Paris, ils ramenèrent des renseignements et des messages d’espoir aux assiégés. En 1870, naissait la colombophilie militaire. En 1895, fut créé le régiment de génie et de transmission avec des colombophiles et des pigeons. Il prit garnison au Mont Valérien où l’on trouve encore aujourd’hui un musée et plus de 200 pigeons encore en service.

Le pigeon, précurseur du drone ?

Vers 1903, l’Allemand Julius Neubronner, colombophile et apothicaire de son état, eut l’idée d’équiper ses pigeons d’appareils photos miniatures, à déclenchement automatique. « Le drone était né ! » Ce procédé fut abandonné avec le développement de l’aéronautique militaire et des caméras embarquées.
Au début de la Première Guerre mondiale, Albert Leroy-Béague va créer les premiers pigeonniers mobiles en aménageant des autobus parisiens à impériale. « Il va utiliser les pigeons pour des observations aériennes et des communications par bagues. Ces valeureux animaux ont sauvé nombre de vies humaines en transportant, dans les tranchées, des messages de demande d’aide ou de renfort. »
Les pigeons ont eux aussi été prisonniers de guerre. On peut lire, dans l’ouvrage de Patrick Coiffier, l’histoire étonnante de « Kaiser », pigeon allemand, fait prisonnier et ramené aux États-Unis. Un autre héros, américain cette fois, Cher Ami. Touché par les tirs allemands, il tombe, blessé à l’½il, à la patte et à la poitrine. Pourtant il parviendra à délivrer son message. Les soldats français, pour qui les Américains se battaient, le décorèrent de la Croix de Guerre française avec palme.