ban  
  Accueil   Accueil  | forum   Forum  | Livre d'or   Livre d’or  | Contact   Contact  | Liens Web   Liens Web  
 
Menu :
 
   
 
Forum :
 
 

 
 
 
 
 

Index des articles > Articles de presse > Les pigeons du tour de France colombophile ont pris leur envol à Leforest

 
 
Les pigeons du tour de France colombophile ont pris leur envol à Leforest
 
 

Article posté par ΩFrançois.
Paru le mardi 4 juin 2019 à 23:33
Vu 59 fois.

Les pigeons du tour de France colombophile ont pris leur envol à Leforest



France BLEU
mini_19060411295011528.jpg
Pour la première étape du tour de France colombophile, cinq pigeons berckois ont été lachés de Leforest, dans le Pas-de-Calais lundi 3 juin. La course s'étends sur 17 étapes, concentrées dans le Nord-Ouest, le Centre et le Sud-Ouest, et prendra fin le 27 juin dans les Pyrénées
Les cinq pigeons s'envolent de Leforest dans un grand bruissement de plumes, et partent à tire-d'aile vers leur pigeonnier d'origine, près de cent-trente kilomètres plus loin, à Berck-sur-mer. C'est la première étape du tour de France colombophile, qui s'étale du 3 au 27 juin, sur plus de 1430 kilomètres en tout.
11 500 colombophiles en France

"Le principe c'est qu'une équipe de cinq pigeons , qui appartiennent à un même colombophile, doit rallier le plus rapidement possible son pigeonnier d'origine. Et chaque jour on change d'équipe" explique Jean-Jacques Dupuis, président de la fédération française de colombophilie et organisateur de l’événement. Le compétiteur est donc venu la veille de Berck-sur-mer confier ses volatiles à un collègue leforestois, qui en a pris grand soin. "J'avais préparé un petit panier d'entrainement, avec des petits abreuvoirs pour leur donner à boire, et ils ont passé la nuit dans mon garage" raconte David, passionné depuis les années 80.

Des champions dès 6 mois

Il en faut du travail pour élever des pigeons de course, et la formation commence peu après la sortie du nid détaille Fabienne, championne de France 2016. "Quand ils sortent du pigeonnier, ils regardent en haut, ils montent et ils descendent du toit. Puis ils s'éloignent, on ne les voit plus pendant 15, 20, 30 minutes. Quand ils s'éloignent plus d'une heure, l'entrainement peut commencer." A partir de 2 à 3 mois, ils sont prêts : les pigeons sont mis dans des paniers, emmenés de plus en plus loin de leurs pigeonnier, pour qu'ils retrouvent leur chemin. Ce qu'ils font presque à chaque fois.

Le but de cette compétition iconoclaste, c'est de séduire les plus jeunes. Les élèves d'une école primaire assistaient à l'envol des compétiteurs. Jean-Jacques Dupuis espère qu'ils viendront plus tard grossir les rangs des 11 500 colombophiles français.