ban  
  Accueil   Accueil  | forum   Forum  | Livre d'or   Livre d’or  | Contact   Contact  | Liens Web   Liens Web  
 
Menu :
 
   
 
Forum :
 
 

 
 
 
 
 

Index des articles > Articles de presse > A 8 ans, Léa se passionne pour la colombophilie

 
 
A 8 ans, Léa se passionne pour la colombophilie
 
 

Article posté par ΩFrançois.
Paru le lundi 31 juillet 2017 à 21:52
Vu 128 fois.
Note : etoiles5 (1 vote)

A 8 ans, Léa se passionne pour la colombophilie



Transmis par Luc :
mini_170731101354424747.jpg
Didier Berthe a transmis à sa fille sa passion pour la colombophilie. À 8 ans, Léa est déjà une championne et a la ferme intention de continuer sur sa lancée. |
Membre du Pigeon Sport Auray, elle possède déjà une quinzaine de pigeons.Le week-end , avec son père, elle participe à des concours. Le prochain aura lieu à Marseille .

La colombophilie consiste à élever et à dresser des pigeons voyageurs pour la course. Cette activité passionne Didier Berthe, depuis toujours. « Mes autres enfants n'ont jamais été intéressés par la colombophilie, mais Léa, qui aime les animaux en général, a accroché très jeune », explique le Bréchois.

Plutôt des retraités

Toujours avec son papa, la petite dernière de la fratrie a souhaité avoir sa propre licence cette année. Désormais membre du Pigeon Sport Auray, Léa rajeuni la moyenne d'âge des licenciés du club. « D'ordinaire, les passionnés de colombophilie sont plus des retraités », sourit le papa. Dans le colombier familial, Léa possède une quinzaine de pigeons femelles. « J'ai donné des noms à certaines mais je les reconnais surtout grâce à leur numéro », explique-t-elle. Chaque jour, la jeune colombophile consacre environ une demi- heure à ses pigeons. Les week-ends , ce sont les concours auxquels participent le père et sa fille.

Près de 850 km

« En début de saison, les concours ont lieu aux environs de Nantes. Puis, au fil des mois, les pigeons partent de plus loin », poursuit Didier Berthe. Prochainement, c'est à un concours international qu'iront les deux compères au départ de Marseille. « Les pigeons seront environ 12 000 au départ et les nôtres parcourront près de 850 km », insiste le colombophile bréchois, gagnant de ce concours l'an dernier. « Le mien était rentré le lendemain matin du lâcher. Mais il arrive parfois que certains pigeons rentrent de Marseille en une journée », ajoute-t-il. Léa en est, quant à elle, à son deuxième concours. Le premier a eu lieu à Rouen. « Mon pigeon de un an est arrivé premier du Morbihan », précise-t-elle.
Samedi dernier, du Mans, les pigeons de Léa sont arrivés les trois premiers du club d'Auray. Forte de ses résultats, Léa à l'intention de continuer sur sa lancée. « J'ai envie de gagner encore des concours. » La compétition n'est cependant pas la seule motivation de la jeune fille . Ravie de partager cette passion avec son papa, Léa ne désespère pas de convaincre des copains et des copines de venir la rejoindre. « Bientôt, Léa fera un exposé avec lâcher de pigeons dans son école pour faire connaître aux autres la colombophilie » , souffle sa maman.