ban  
  Accueil   Accueil  | forum   Forum  | Livre d'or   Livre d’or  | Contact   Contact  | Liens Web   Liens Web  
 
Menu :
 
   
 
Forum :
 
 

 
 
 
 
 

Index des articles > Articles de presse > Un pigeonnier pour pigeonner les pigeons

 
 
Un pigeonnier pour pigeonner les pigeons
 
 

Article posté par ΩFrançois.
Paru le dimanche 21 mai 2017 à 14:34
Vu 85 fois.
Note : etoiles5 (1 vote)

Un pigeonnier pour pigeonner les pigeons



LA NOUVELLE REPUBLIQUE
mini_170521025435886822.jpg
Montmorillon avait déjà ses abeilles. La voici dotée d'un cheptel d'une soixantaine de pigeons dûment bagués et logés au pied de la cité de l'écrit. Avec ce pigeonnier « contraceptif » érigé au pied de la falaise percée de nombreux nichoirs naturels, la ville espère réguler la population des volatiles qui salissent les toitures, les façades et les trottoirs du centre-ville.

L'éradication des pigeons serait une erreur

« Nous avons enfermé dans le pigeonnier 65 pigeons qui ont été bagués, contrôlés au niveau sanitaire et sont nourris, explique Thierry Capdegelle, responsable régional du groupe SACPA Pigeon contrôle. Ils forment le cheptel de départ, ils font leurs nids et nous avons les premières naissances. Les oiseaux qui sont nés là y reviendront toujours pour pondre. Nous avons déjà installé des pigeonniers semblables à Libourne, Dax et Bordeaux. »
Le pigeonnier sera bientôt ouvert pour laisser entrer et sortir librement les pigeons qui y ont élu domicile.
L'objectif est de fixer la colonie qui sera suivie et régulée : « La stérilisation est faite simplement : on secoue l'½uf pendant 3 secondes, on le marque et on le remet dans le nid. Mais on ne stérilise pas tous les ½ufs : les pigeons auraient vite fait de déserter un endroit qui n'est pas propice à la reproduction. Les pigeonneaux qui naissent sont bagués à leur tour. »
L'éradication des pigeons serait une erreur, souligne Thierry Capdegelle : « Ils font partie de l'environnement et la nature a horreur du vide. Sans pigeons, on verrait d'autres oiseaux, comme les choucas, prendre la place. »

Méthode douce de régulation

Le pigeonnier pourrait abriter, d'ici un an et demi, 200 à 300 pigeons. C'est la moitié de la population estimée en centre-ville, précisent le maire Yves Bouloux et son adjoint Jean Blanchard : « Le but est de les faire sortir de l'église et de quelques autres endroits où ils nichent actuellement. Des habitants nous disent qu'ils ont déjà vu une amélioration. Le pigeonnier est une méthode douce de régulation ».