ban  
  Accueil   Accueil  | forum   Forum  | Livre d'or   Livre d’or  | Contact   Contact  | Liens Web   Liens Web  
 
Menu :
 
   
 
Forum :
 
 

 
 
 
 
 

Index des articles > Articles de presse > Le Tour de France des pigeons de course passera par le Beaujolais

 
 
Le Tour de France des pigeons de course passera par le Beaujolais
 
 

Article posté par ΩFrançois.
Paru le jeudi 18 mai 2017 à 09:19
Vu 56 fois.

Le Tour de France des pigeons de course passera par le Beaujolais



LE PROGRES
mini_170518093931603409.jpg
Pour la première fois, le Tour de France des pigeons de course fera étape dans le Beaujolais. C’est à Limas, le 30 juin, que sera donné le départ de la 7e étape de la 7e édition.
Bernard Margan est colombophile depuis presque toujours. Mais c’est en 2000 qu’il cesse l’élevage des pigeons d’agrément pour se consacrer à celui de pigeons voyageurs. « Cette passion des pigeons remonte à ma jeunesse. Un jour, mon père a ramené, à la maison, un pigeon blessé, un petit peu abîmé par une automobile. Mais c’est un article lu dans Le Progrès qui parlait d’un lâcher, à Charlieu, qui m’a décidé à m’intéresser aux pigeons de course. J’ai rencontré Jean Charendière, aujourd’hui disparu. Il m’a emmené visiter son colombier, vers Roanne. Il m’a donné quelques oiseaux et c’était parti. »
Vendredi 30 juin, une envolée au départ de Limas
Bernard Margan, s’il est un habitué des concours et expositions de beauté, sera particulièrement mis en lumière, le 29 juin. Sa colonie de 70 pigeons qui sera au départ de la 6e étape du 7e Tour de France des pigeons de course, depuis Romans-sur-Isère (Drôme). Pour profiter d’un spectacle rare, le départ de la 7e étape est programmé vendredi 30 juin, à Limas, avec la colonie de José Da Costa dos Santos, qui devra rallier son colombier de Crissey (Saône-et-Loire), au plus vite.
« Les pigeons seront rassemblés dans des caisses, tous bagués (c’est obligatoire, N.D.L.R). Leur matricule sera enregistré. Il sera détecté par électronique, dès son arrivé dans le colombier. Les données enregistrées, comme pour le télépéage, seront alors traitées par un classificateur qui pondère le temps réalisé avec la distance GPS entre le site d’envol et la planche d’arrivée », explique Bernard Margan.
Explorer les lignes du Sud
La société colombophile de Charentay, anciennement installée à Saint-Igny-de-Vers, compte huit adhérents. « Un jeune devrait bientôt nous rejoindre, précise Bernard Margan. Nous sommes en liaison avec les sociétés de Chatillon-sur-Chalaronne, Miribel, Mâcon, Givors et La ferme sainte-Olive (Ain). Cette année, nous suivons les lignes du Sud : Valence, Montélimar, Orange, Nîmes, Montpellier, Béziers, Perpignan, avec une finale à Barcelone (Espagne). »
Plus d’informations auprès de la Fédération colombophile française. Tél. 03.20.06.82.87.
Retrouvez tous nos contenus dans Lifestyle
Philippe Galland