ban  
  Accueil   Accueil  | forum   Forum  | Livre d'or   Livre d’or  | Contact   Contact  | Liens Web   Liens Web  
 
Menu :
 
   
 
Forum :
 
 

 
 
 
 
 

Index des articles > Articles de presse > SAINT-QUENTIN - GAUCHY Délaissés, les pigeons restent performants

 
 
SAINT-QUENTIN - GAUCHY Délaissés, les pigeons restent performants
 
 

Article posté par ΩFrançois.
Paru le jeudi 13 octobre 2016 à 12:39
Vu 423 fois.
Note : etoiles4 (2 votes)

SAINT-QUENTIN - GAUCHY Délaissés, les pigeons restent performants



COURRIER PICARD mini_16101312525654279.jpg La Société colombophile peine à recruter, alors que son président a fait une performance nationale. Il est aussi rapide que la voiture ou le train. L’un des pigeons voyageurs de Michel Tant, président de la Société colombophile, n’a mis que 10 h 47 pour rallier Urvillers et le domicile de son coach depuis Pau (Pyrénées-Atlantiques) en juin, lors du concours international qui s’y est déroulé. Le volatile de l’axonais a ainsi fini premier sur 2 862 pigeons français et 29e sur 9 932 pigeons venus du monde entier. « Il a De quoi donner des ailes à la Société colombophile, une association presque centenaire, mais qui se débat aujourd’hui pour trouver de nouveaux membres. « Nous sommes encore vingt-quatre, mais nous allons passer à vingt-deux membres, car deux d’entre eux vont partir, chiffre Jean-Jacques Caby, secrétaire de l’association. Une dizaine de nos membres sont des joueurs, et les autres sont plutôt éleveurs. La moyenne d’âge est malheureusement élevée. Avant, la passion se transmettait de père en fils, mais aujourd’hui, les enfants ne s’y intéressent plus. » Michel Tant, par exemple, pratique depuis l’âge de 4 ans. « J’ai commencé en 1947. Dès 9 ou 10 ans, j’avais mon pigeonnier. » Colombophile, c’est une vocation. « Moi, j’ai tendance à me laisser déborder, constate Jean-Jacques Caby. J’avais beaucoup trop de pigeons, maintenant, je suis descendu à quatre-vingt. » Comme un entraînement de sportif de haut niveau Il ne faut pas non plus compter ses heures ni ses billets. « « Il faut toujours nettoyer ses pigeons, leur donner à manger. Un sac de grains de 25 kg coûte 14 ¤. On ne compte pas l’argent qu’on dépense, pour ne pas se faire peur. » La préparation des pigeons s’assimile à l’entraînement d’un sportif de haut niveau. « Il faut savoir les nourrir, ni pas assez, ni trop peu. C’est comme pour un coureur cycliste ! » Une discipline prenante, donc, mais qui a tout le mal du monde à garder ses jeunes pousses, alors que l’association est prête à accueillir les personnes intéressées dans ses locaux du 20 de la rue du Commandant-Guy-Bieler ou chez ses adhérents. « Certains enfants viennent avec leurs papas, raconte Jean-Jacques Caby. Mais une fois qu’ils ont quatorze ou quinze ans, ça commence à les chatouiller et ils ne pensent plus aux pigeons, mais à autre chose. » Eh oui, il n’y a pas que les pigeons qui sont « volatiles ». Les personnes intéressées par la Société colombophile peuvent contacter Jean-Jacques Caby par mail à email anti-spam
 
 
>>Masquer les commentaires [3]
 
 
 
Commentaire n°3/3 :: reponse aux detracteurs
 
 
Remonter Posté le 18/11/2016 par jeff

 
Jean-Jacques m'a demandé de vous poster ceci et voila,:

Salut les gars !

Par hasard ce week-end lors d’une AG, j’ai appris par un collègue que je m’étais fait tailler un short comme on dit (même plusieurs) sur le “Portail Colombophile Francophone” et cela suite à un article parut dans le “courrier Picard”.
Attaques justifiées je le reconnais, voici l’explication de cet article carrément à l’inverse de ce que nous souhaitions. Afin de couronner la 1ère place sur le National PAU 2016 de notre Président michel TANT, je l’ai invité avec un journaliste 
de ce journal pour faire une annonce sur l’évènement et en profiter avec quelques explications de susciter des vocations parmis les jeunes, car les effectifs sont en régression, malheureusement et surtout par un manque de connaissance 
de ce sport.
Donc j’avais rédigé une annonce pleine page avec photos, accroches, textes, plus les résultats de nos amateurs pour cette saison 2016. Cette annonce je l’ai donnée au journaliste pour qu’il s’en inspire car il nous a dit que c’était lui qui devait faire l’article et qu’au niveau de la mise en page était obligé de tenir dans un chassis existant. Il se fait que durant notre discution nous avons parlé de plein de choses en expliquant la difficulté de conquérir des jeunes, qui adolescents ont
d’autres chats à fouetter…nous avons évoqué le prix d’un sac de mélanges dans le commerce mais que nous pouvions faire nos mélanges nous mêmes pour moitié prix…malheureusement nous n’avons pas le droit de regard (BAT) sur l’article avant qu’il passe en machine. Et catastrophe, tout ce qui ne fallait pas dire est ce que ce “journaleux” à retenu.
Déjà le titre “Délaissés nos champions…je rêve, ensuite “peine à recruter”…avec un article comme ça on ne risque pas, surtout que ce n’est pas recruter mais sensibiliser afin de donner l’envie. Et encore, “Il faut savoir les nourrir, ni pas assez, ni trop peu” je crois que ça veut dire la même chose, donc ils vont claquer du bec les pauvres ! Je pense qu’il ne doit pas faire la différence entre une poule et un pigeon, et qu’il était obnubilé par la chute de son article et il a donc trouvé bon de me citer encore une fois pour faire un jeu de mots à 2 balles “Eh oui, il n’y a pas que les pigeons qui sont volatiles”
là comme on dit on peu retirer l’échelle…

PS. je souhaite que les personnes qui ont réagit à cette annonce malheureuse me fassent un petit coucou afin que j’ai 
      leur mail et puisse leur faire parvenir l’annonce que je souhaitais faire paraître, qui est tout autre chose, 
      ceci pour que je retrouve ma bonne conscience car comme on dit “j’ai les boulles”

en vous remerciant : email anti-spam
 
avatar

 
 
Commentaire n°2/3
 
 
Remonter Posté le 13/10/2016 par lechtimi

 
comment ne pas donner envie aux gens ....tout est dit !
 
avatar

au pays des chtimis,le chtimi est roi.

 
 
Commentaire n°1/3
 
 
Remonter Posté le 13/10/2016 par lsb50370

 
C'est vrai, qu'il ne faut pas cacher la réalité !
Mais là, c'est peut être un peu trop et pas engageant...
------
Comme un entraînement de sportif de haut niveau Il ne faut pas non plus compter ses heures ni ses billets. « « Il faut toujours nettoyer ses pigeons, leur donner à manger. Un sac de grains de 25 kg coûte 14 ¤. On ne compte pas l’argent qu’on dépense, pour ne pas se faire peur. » La préparation des pigeons s’assimile à l’entraînement d’un sportif de haut niveau. « Il faut savoir les nourrir, ni pas assez, ni trop peu
 
avatar

Ce qui est grave ce n'est pas tellement d'être con, c'est de le rester !

http://pigeon-voyageur-manche.webnode.fr/