ban  
  Accueil   Accueil  | forum   Forum  | Livre d'or   Livre d’or  | Contact   Contact  | Liens Web   Liens Web  
 
Menu :
 
   
 
Forum :
 
 

 
 
 
 
 

Index des articles > Articles de presse > Bernard Meteyer, le champion toutes catégories de colombophilie

 
 
Bernard Meteyer, le champion toutes catégories de colombophilie
 
 

Article posté par ΩFrançois.
Paru le dimanche 7 septembre 2014 à 10:05
Vu 690 fois.
Note : etoiles4 (1 vote)

Bernard Meteyer, le champion toutes catégories de colombophilie



logo.png mini_140907102600104238.jpg La retraite est, pour beaucoup d’entre nous, un moment qui ne laisse pas indifférent et qui nous interroge. Doit-on s’y préparer ? Allons-nous accueillir avec joie et soulagement ce moment ou au contraire allons-nous rapidement tourner en rond faute d’occupations compensant l’intense activité de presque toute une vie? Bernard Meteyer, sympathique et attachant personnage de 68 ans, a pris le temps de se poser la question alors qu’il allait bientôt achever une carrière bien remplie dans le bâtiment. « Environ deux ans avant de partir en retraite, explique-t-il, je me suis demandé ce que je pourrais faire pour occuper mon temps. Je souhaitais préparer ma retraite en cherchant quelque chose d’intéressant et rapidement cela est devenu une évidence, je me suis acheté mes premiers pigeons afin de commence un élevage ». Contrairement à beaucoup de ses camarades de la société de colombophilie des Sans-Pareil de Bois-en-Ardres, Bernard Meteyer n’est pas tombé dans la marmite quand il était petit et pourtant il est rapidement devenu un véritable compétiteur craint et respecté au sein de l’association de Colombophilie du Calaisis. Un compétiteur particulièrement méticuleux Lorsque l’on pénètre dans son cocon familial, qu’il a construit brique par brique de ses propres mains les soirs et week-end parfois jusqu’à des heures indues, le regard ne peut s’empêcher d’embrasser les nombreuses coupes et autres cadeaux rappelant tous cette passion qu’il a depuis plus de 10 ans maintenant pour le pigeon voyageur et la compétition. Lorsque vous vous installez dans la salle à manger, quel que soit l’endroit où vous portez votre regard, le pigeon voyageur se rappelle nécessairement à vous. «Rapidement après qu’il ait commencé la compétition, Bernard s’est montré être un compétiteur efficace se plaçant en tête régulièrement dans les compétitions », confirme Philippe Odent, président de la Colombophilie du Calaisis. Et peu importe finalement la catégorie dans laquelle Bernard Meteyer fait concourir ses pigeons, que ce soit en vitesse, en demi-fond ou en fond, il joue pour gagner et être là pour ce moment qu’il considère comme magique, le retour de l’ensemble de ses pigeons. Et ce champion ne laisse absolument rien au hasard tenant à jour méticuleusement un cahier avec les résultats de chacun de la quarantaine de pigeons compétiteurs qu’il présente sur les concours sur les 150 qu’il possède dans son magnifique colombier bricolé maison au fond du jardin. Et bien loin de s’en contenter, Bernard scrute avec la même attention les résultats de ses concurrents et de leurs meilleurs pigeons, « cela me permet entre autres de savoir à peu près où je risque de me classer avant que les résultats officiels ne tombent », révèle-t-il d’un air malicieux. Particulièrement soigneux, il ne manque pas de chouchouter ses pigeons chaque jour en les nourrissant et en entretenant avec soin les pigeonniers avec l’aide précieuse de son épouse qui l’accompagne, voire même le pousse, dans cette passion. « Ma femme est en or, il y a pas d’autres mots, confirme Bernard Meteyer. Elle m’a fort bien relayée lorsque j’ai eu des soucis de santé dernièrement afin de nettoyer les pigeonniers et ce n’est pas la dernière à me conseiller d’acheter un nouveau pigeon ou à m’aider à remplir mon cahier de suivi des compétitions ». Sa petite-fille de deux ans d’âge dans les bras, il en vient même à lancer un « voilà la relève » en fier grand-père qu’il est devenu. Champion de l’année 2014 du Calaisis Cette année de compétition fut particulièrement bonne pour Bernard Meteyer et ne vient pas encore une fois contredire son statut de sérieux concurrent. En effet, il est le champion de l’année sur la totalité des 4 championnats que comportait la compétition : le demi-fond vieux où concourent les pigeons d’un an, le fond-vieux où on retrouve les pigeons de plus d’un an, le championnat des pigeons d’un an et celui des jeunes de l’année c’est-à-dire bagués en 2014. « Cela me fait vraiment plaisir d’être le master de l’année. Toutefois, j’aurais bien aimé gagner au général et être en tête de chacun des championnats ! », avoue bien volontiers ce compétiteur acharné. Il a d’ailleurs été pas moins de 16 fois premiers cette année au sein de la société des Sans-Pareil qui reste aujourd’hui pour lui comme une seconde famille où il retrouve régulièrement les autres licenciés devenus aujourd’hui des copains, car la colombophilie, en plus d’être une passion qui occupe l’esprit et satisfait le c½ur, apporte à ses afficionados une vie sociale riche permettant de continuer à être, même en retraite. Sébastien Charrière