ban  
  Accueil   Accueil  | forum   Forum  | Livre d'or   Livre d’or  | Contact   Contact  | Liens Web   Liens Web  
 
Menu général :
 
   
 
Forum :
 
 

 
 
 
 
 

Index des articles > Articles de presse > Maubourguet. Sportifs de haut vol

 
 
Maubourguet. Sportifs de haut vol
 
 

Article posté par ΩFrançois.
Paru le vendredi 27 décembre 2013 à 08:11
Vu 2652 fois.
Note : etoiles5 (1 vote)

Maubourguet. Sportifs de haut vol



logo_nr_fr.png
mini_131227082020809316.jpg
Maubourguet. Sportifs de haut vol
Didier Pellerin est la référence départementale en pigeons voyageurs et possède 130 pigeons de concours. Il est le président du Groupement sud montagnard.

Voyageurs au long cours

Une passion nourrie dès l’âge de 22 ans en admirant les pigeons de clocher et avec l’achat d’un texan tout a commencĂ©. Il possède 40 reproducteurs qui donnent naissance Ă  60 petits par an. Dès l’âge de 8 jours, il les bague (dĂ©livrĂ©e par la FĂ©dĂ©ration française des colombophiles). L’alimentation est de la nourriture pigeons, complĂ©ments et vitamines. Les oiseaux sont vaccinĂ©s et tous de race voyageurs. Ce sont des sportifs.

«Je cherche le pigeon de vitesse et de fond, je fais attention Ă  la provenance. Dès 2 mois, je les entraĂ®ne.» On dĂ©marre Ă  10km et le pigeonneau doit reconnaĂ®tre son lieu de naissance. Il vole autour, puis la distance s’allonge. Après 4 semaines, il parcourt 120km. Pour la première annĂ©e, un pigeon vole de 120 Ă  300km. La distance maximum parcourue est de 1.000km. «Il y en a qui sont allĂ©s jusqu’Ă  Bruxelles».

Pigeon vole et revient

Les oiseaux volent de concours en championnat. Par an, il y a 4 Ă  5 concours de coureurs de fond (longues distances), les autres 20 Ă  25. Un pigeon vole entre 1.200 et 1.400 m/minute. L’Ă©levage fait partie de la 17e rĂ©gion (500 Ă©leveurs) et 4 groupements. Le Sud Montagnard est classĂ© dans les meilleurs contingents. Pour 2013, 33.000 pigeons ont concouru. Didier Pellerin a gagnĂ© 5 prix. Le championnat de France est organisĂ© pour la 3e fois par le groupement, une fois Ă  Barlest et 2 Ă  Maubourguet. Prochain rendez-vous en septembre 2014.

La mĂ©thode est infaillible. Les «voliers» sont sĂ©parĂ©s des femelles pour ne pas qu’ils pondent et surtout pour les motiver avant le dĂ©part. Une tactique vieille comme le monde : on leur montre les femelles et c’est tout. Ils partent, les femelles attendent le retour. Et alors, rĂ©compense, ils passent la nuit ensemble !

Un athlète du XXI qui, Ă  l’heure des drones, a su se montrer un bel exemple de militaire, excellent messager dont la place dans l’Histoire est reconnue.

 
 
>>Afficher les commentaires [3]