ban  
  Accueil   Accueil  | forum   Forum  | Livre d'or   Livre d’or  | Contact   Contact  | Liens Web   Liens Web  
 
Menu :
 
   
 
Forum :
 
 

 
 
 
 
 

Index des articles > Articles de presse > | ROLLOT | Avec 28 adhérents, le club colombophile est désormais reconnu au niveau international po

 
 
| ROLLOT | Avec 28 adhérents, le club colombophile est désormais reconnu au niveau international po
 
 

Article posté par ΩFrançois.
Paru le mardi 20 août 2013 à 21:38
Vu 1947 fois.
Note : etoiles4 (5 votes)

| ROLLOT | Avec 28 adhérents, le club colombophile est désormais reconnu au niveau international po



Transmis par Luc :
mini_130820093634685797.jpg
n Français termine 2 e de la compétition internationale réunissant 11 500 concurrents. Et premier Français. Il ne s'agit pas d'un coureur ou d'un footballeur, mais d'un pigeon voyageur entraîné au club colombophile rollotois par Jean Pachla. « Je l'appelle "le fou" ou "le bagarreur", avance ce dernier, pas peu fier. Il a un sacré caractère. Mais quand on est capable de voler plus de 12 heures à presque 60 km/heure par cette chaleur, on peut se permettre quelques fantaisies. »

Ce palmarès a été obtenu il y a peu, lors du dernier concours international qui s'est tenu dans les Landes. « Au vu des conditions climatiques actuelles pour parcourir les 749 km de vol de la compétition, le faire en 12 heures et 43 minutes est une performance », précise Gérard Ledoux, le président de l'association qui avait envoyé près de 170 volatiles à cette course

Et le week-end dernier, cela a été au tour du président de frapper un grand coup. Avec Momo, il a terminé premier Français du concours international de Perpignan, riche de 15 094 volatiles.

« Chaque pigeon

a son caractère »

Il faut dire que ce dernier et Jean Pachla, comme la vingtaine d'autres adhérents du club de ce village du canton de Montdidier sont de vrais passionnés. « On y passe beaucoup de temps et l'activité demande beaucoup d'attention, poursuit l'entraîneur du grand gagnant. Les pigeons s'entraînent tous les jours et nous les suivons de près au niveau alimentation et soin. Des tests sont régulièrement faits en Belgique et on suit nos lignées de champions. »

Avec leurs moyens d'amateurs, mais un engagement dans la colombophilie de longue date (près de 60 ans pour le président), les Rollotois luttent avec leurs moyens, et souvent avec succès, contre des Belges et des Hollandais, véritables professionnels dans le domaine. « Dans certains centres hollandais, il existe même des soigneurs, » expliquent-ils encore.

« Chaque pigeon a son caractère. Il faut le connaître le mieux possible et lui donner l'envie de revenir le plus vite possible dans son antre, retrouver son territoire . »

De notre correspondant

FRANÇOIS ÉVRARD
 
 
>>Masquer les commentaires [1]