ban  
  Accueil   Accueil  | forum   Forum  | Livre d'or   Livre d’or  | Contact   Contact  | Liens Web   Liens Web  
 
Menu :
 
   
 
Forum :
 
 

 
 
 
 
 

Index des articles > Articles de presse > Etape midi-pyrénéenne pour le Tour de France des pigeons voyageurs

 
 
Etape midi-pyrénéenne pour le Tour de France des pigeons voyageurs
 
 

Article posté par ΩFrançois.
Paru le mardi 2 juillet 2013 à 21:53
Vu 606 fois.

Etape midi-pyrénéenne pour le Tour de France des pigeons voyageurs



mini_130702094904945186.jpg
Le Tour de France cycliste fera étape dans la région en fin de semaine. En attendant, celui des pigeons voyageurs offrait une étape 100% midi-pyrénéenne ce mardi. De nouveaux oiseaux décolleront pour Libourne mercredi matin
Pas de podium, de bouquet, ni de maillot jaune. Ce Tour de France se déroule dans l'anonymat pour les athlètes, malgré les performances. Ce mardi, c'est une femelle de 6 ans qui a terminé la première la sixième étape en tête. Partie de Bozouls (Aveyron) à 11h30, elle a parcouru les 125 kilomètres jusqu'à L'Honor de Cos (Tarn et Garonne) en deux heures et quinze minutes, avec "vent de bec".

Mais contrairement aux cyclistes, elle ne repartira pas demain. Le Tour de France colombophile est organisé en étapes, que parcourent chaque jour cinq pigeons différents. "Ces oiseaux ne peuvent que rentrer au colombier où ils sont nés", explique Christian Mirc, le propriétaire des pigeons du jour. Du 25 juin au 15 juillet, ce seront donc quinze éleveurs qui mettront leurs protégés à contribution.

"Ce sont de véritables athlètes"
L'événement, organisé par la Fédération colombophile française, vit sa troisième édition. "C'est un moyen de faire connaître un peu notre activité, précise Christian Mirc. Il y a des réceptions organisées dans les mairies, des informations dans les écoles." Ce colombophile participe pour la première année, mais ses pigeons sont des habitués des concours.

"Ce sont de véritables athlètes, ils sont bien nourris, entraînés pour cela", rappelle-t-il. Dès qu'ils atteignent l'âge de deux mois, les pigeons sont lâchés à distance de leur colombier. A quelques kilomètres au départ, puis de plus en plus loin progressivement. "Au bout de deux à trois ans, ils peuvent parcourir plus de 500 kilomètres pour rentrer."
Contrôle antidopage par les fientes
Mais le jeu n'est pas sans risque, et certains risquent d'y laisser des plumes. "En vol, les pigeons peuvent rencontrer des attaques de rapaces, percuter des voitures, des antennes ou des fils électriques, lorsqu'ils volent à basse altitude, explique Christian Mirc, conscient des dangers. Ils peuvent aussi se perdre parfois." A l'heure où nous écrivons, trois pigeons seulement sur les cinq participants du jour ont regagné leur logis.

Comme dans le sport de haut niveau, certains éleveurs peuvent être tentés d'améliorer artificiellement les performances de leurs champions lors des concours officiels. "On retrouve parfois des traces de cortisone. La fédération envoie parfois des contrôleurs, qui analysent les fientes", s'amuse Christian Mirc.

Mercredi matin, ce sera à son tour de lâcher les cinq pigeons que lui a confié le participant suivant. Ils regagneront Libourne (Gironde) dans la journée.
Le parcours du troisième Tour de France colombophile :
tour_france_colombophile.jpg?itok=TEbXhWuy