ban  
  Accueil   Accueil  | forum   Forum  | Livre d'or   Livre d’or  | Contact   Contact  | Liens Web   Liens Web  
 
Menu :
 
   
 
Forum :
 
 

 
 
 
 
 

Index des articles > Articles de presse > SALON FUGARE À COURTRAI Des parfums d'Asie planent sur le monde de la colombophilie

 
 
SALON FUGARE À COURTRAI Des parfums d'Asie planent sur le monde de la colombophilie
 
 

Article posté par ΩFrançois.
Paru le dimanche 19 février 2012 à 08:24
Vu 1189 fois.
Note : etoiles4 (3 votes)

SALON FUGARE À COURTRAI Des parfums d'Asie planent sur le monde de la colombophilie



892244-des-parfum-4f3fd813.jpg.jpg
Annemie Vanhee, éleveuse à Wervik.
Si en Belgique et en France, la colombophilie est un peu en perte de vitesse, en Asie, par contre, « on joue à pigeon » de plus en plus. Avec même des concours professionnels et d'importants paris. Hier, à Courtrai, quelques acheteurs asiatiques étaient là. Discrets.

Dehors, il y a un vent à décorner les boeufs et à ne pas mettre un pigeon dehors. Cela tombe bien : les pigeons, ce week-end, sont bien au chaud dans le hall de Kortrijk Xpo.
Pour M. et Mme Suzuki, venus spécialement du Japon, ces considérations météorologiques n'ont que peu d'importance. « Mon mari fait des courses de pigeons de façon professionnelle. Nous sommes ici pour quelques jours. On a commencé par le nord de la France, on est aujourd'hui au salon, puis nous irons dans la région d'Anvers ». M. et Mme Suzuki ont déjà plus de 400 pigeons mais comptent en acheter quelques dizaines de plus lors de ce déplacement spécial dans le berceau de la colombophilie.

Sébastien Thullier a, lui, fait le chemin inverse. Cet éleveur amateur villeneuvois aime aussi « jouer à pigeon » et s'est taillé une solide réputation dans le milieu. « Je suis allé faire une compétition en Thaïlande. En Asie, ils sont fous de colombophilie. Ils font des paris. C'est très médiatisé.
Et à Taïwan comme au Japon, vous avez affaire à de vrais professionnels. »
Un pigeon à... 250 000 E !
Les sommes peuvent alors s'envoler presque aussi vite qu'un pigeon au décollage. Les pigeons les plus chers appartiennent à des Asiatiques. On parle d'un achat record à 250 000 E ! « Certains ici collectionnent des tableaux, là-bas ce sont des pigeons ! », s'amuse Sébastien Thullier.
Annemie Vanhee et son mari fabriquent des produits naturels pour pigeons et ont un élevage d'environ 400 pigeons à Wervik. « Nous avons de plus en plus de clients asiatiques. D'ailleurs, nous avons prévu cette année de participer à un salon en Chine. C'est la première fois », expliquent-ils.
Des clients asiatiques, qui compensent un peu la perte de vitesse de la colombophilie en Belgique et en France, mais qui ont aussi pour effet de faire s'envoler les prix.
« On a du mal à suivre », déplore Christophe Nottebaert de Templeuve (B) qui possède 250 pigeons. « Si vous regardez sur les sites spécialisés, 90 % des pigeons sont vendus en Asie ». Hier, à Fugare, il a quand même trouvé son bonheur : un coup de coeur pour deux pigeons, sous les yeux de son épouse qui fait un peu la moue si on lui demande si cette passion n'est pas parfois un peu onéreuse...

« L'avenir, c'est la Chine »
« L'Asie et particulièrement la Chine, c'est l'avenir de la colombophilie », confirme aussi Pieter Desmet, l'organisateur de Fugare.
Mais hier soir, le Courtraisien, en plus de la présence de quelques Asiatiques, se félicitait surtout du fait que, pour sa deuxième édition, son salon accueille de plus en plus de Français.w Salon Fugare à Kortrijk Xpo à Courtrai. Entrée : 7 E. Gratuit pour les femmes et les enfants.