ban  
  Accueil   Accueil  | forum   Forum  | Livre d'or   Livre d’or  | Contact   Contact  | Liens Web   Liens Web  
 
Menu :
 
   
 
Forum :
 
 

 
 
 
 
 

Index des articles > Articles de presse > Près de Lens : trois colombophiles habitant dans la même rue victimes de vols de pigeons

 
 
Près de Lens : trois colombophiles habitant dans la même rue victimes de vols de pigeons
 
 

Article posté par ΩFrançois.
Paru le mercredi 29 avril 2009 à 12:16
Vu 1050 fois.
Note : etoiles5 (5 votes)

Près de Lens : trois colombophiles habitant dans la même rue victimes de vols de pigeons



mercredi 29.04.2009, 04:47 - La Voix du Nord
pres-de-lens-trois-colombophiles-habit-1677790.jpg.jpg
Dans la nuit du 4 au 5 avril, un ou plusieurs individus ont volé des pigeons chez trois colombophiles à Estevelles, près de Lens. Une enquête a été ouverte. Retour sur un vol qui arrive parfois au cours de la saison colombophile qui vient justement de commencer ce mois-ci.

C'est Lise-Marie Degros qui nous a alertés. Avec son époux et ses deux enfants, elle vit dans une ancienne maison des mines, avenue de la Fosse à Estevelles. La petite famille élève des pigeons qu'elle fait concourir. Dans le jargon des colombophiles, on appelle ça « jouer ».

Seulement voilà, dans la nuit du samedi 4 au dimanche 5 avril, un ou plusieurs individus ont fracturé deux portes de son pigeonnier, situé au bout de son jardin, au-delà duquel s'étale un champ. Lise-Marie Degros a porté plainte le 8. Elle a signalé le vol d'une vingtaine se ses pigeons (elle en a 200 au total) âgés d'un an. Valeur de chaque animal de compétition, selon elle : « entre 150 et 200 E ». Les voleurs « savaient ce qu'ils prenaient », explique-t-elle. La femme mène sa petite enquête et « essaie de voir dans le milieu des colombophiles (...) si des gens qui n'auraient pas de pigeonniers ne vendraient pas des pigeons ».

Si la famille Degros a signalé le vol à la police (le commissariat de Carvin a d'ailleurs ouvert une enquête), ce n'est pas le cas de Roger Poiret, qui habite dans la même rue. Cette même nuit du 4 au 5 avril, on lui a volé trente-deux pigeons. L'homme estime la valeur de ces animaux à 8 E chacun. Pour lui, « c'était la première fois » qu'il se faisait voler des pigeons.

Un troisième habitant de cette avenue de la Fosse à Estevelles a lui aussi, la même nuit, été victime de vols de pigeons. Injoignable hier, on ignorait le nombre de volatiles qu'on lui avait dérobés et s'il avait porté plainte. • S. R.
 
 
>>Masquer les commentaires [1]
 
 
 
Commentaire n°1/1 :: aigner replica watches
 
 
Remonter Posté le 04/09/2012 par

 
Eleanor Robinson richard mille replica richard mille replica , buying manager at my-wardrobe.comWEDDING DRESS SHOPS OFFER UP THE DREAM WEDDING GOWNDesigning And Printing Your Own Wedding InvitationsBlack Sweetheart Top with Sleeves鈥擯rice : $168 IWPPC1_4196.jpg .78Gift or money on your wedding 鈥︹€? rolex replica rolex replica how to order pershing replica pershing replica ?
 
avatar