ban  
  Accueil   Accueil  | forum   Forum  | Livre d'or   Livre d’or  | Contact   Contact  | Liens Web   Liens Web  
 
Menu :
 
   
 
Forum :
 
 

 
 
 
 
 

Index des articles > Articles de presse > Les Résistants tiennent le coup mais ce n\'est pas facile t

 
 
Les Résistants tiennent le coup mais ce n\'est pas facile t
 
 

Article posté par ΨThierry.
Paru le samedi 10 mai 2008 à 23:49
Vu 1854 fois.

Les Résistants tiennent le coup mais ce n\'est pas facile t



Les sociétés colombophiles sont réunies dans des ententes où les compétitions de vitesse et de demi-fond ont débuté. Chez les Résistants, deux nouveaux clubs sont arrivés : Wingles et Billy-Berclau. C\'est de bon augure dans un contexte général plutôt difficile.

lvdn.jpg

Le téléphone n\'arrête pas de sonner au domicile annaysien de Jean-Daniel Lethet. Au bout du fil, le président du Groupement du bassin minier essaie de trouver des solutions pour tous les problèmes. Dans la colombophilie, il faut faire preuve d\'initiatives et c\'est sans doute la raison pour laquelle les responsables d\'ententes, de groupements et de sociétés ont du mal à se trouver des successeurs d\'autant que le temps est à l\'orage depuis deux saisons et les nombreuses conséquences de la crise de la grippe aviaire.
Un carnetd\'adresses fourni

Retraité de chez Zins mais toujours jeune, Jean-Daniel, pas encore 60 ans, avait le profil idéal pour occuper le poste et succéder à Michel Bondois.

D\'autant que sa longue expérience en matière de suivi des résultats l\'a amené à connaître tout le monde. C\'est utile, surtout lorsqu\'il s\'agit d\'annoncer des « mauvaises » nouvelles ou que les amateurs sont énervés. La semaine dernière, un problème de lâcher sur un panier de pigeons de Billy Berclau a rendu nécessaire l\'annulation du concours pour toute la société !

La saison 2008 a tout de même démarré sous de bons auspices. L\'Entente des Résistants, en effet, a vu arriver deux nouvelles sociétés et sa cohorte de joueurs : « Au sein de l\'Entente du secteur 7 bis, le club de Salomé a décidé de se dissoudre les voisins d\'Auchy-les-Mines ont souhaité s\'associer avec Annequin tandis que Wingles et Billy-Berclau nous ont renjoints » explique l\'Annaysien. Les amateurs de vitesse et de demi-fond côtoient donc Pont-à-Vendin, Billy-Montigny, Loison-sous-Lens, Carvin, Courrières, Estevelles, Hénin-Beaumont, Harnes, Meurchin, Libercourt et Oignies.

« Cela représente un peu moins de deux cents joueurs, poursuit Jean-Daniel Lethet, et lors du premier concours de vitesse sur Montesson, pas moins de 3 600 pigeons ont été engagés. » Si d\'aventure, d\'autres sociétés venaient à frapper à la porte, cela ne manquerait pas de poser un problème d\'équilibre que l\'Annaysien décrit comme suit : « Les regroupements peuvent provoquer des querelles sportives. La hiérarchie habituelle peut être remise en cause par les nouveaux venus. En l\'occurrence, ce n\'est pas le cas. On s\'est aperçu que les \"bons\" étaient bien répartis, y compris à Wingles et Billy-Berclau. En revanche, si on venait à trop s\'agrandir, les joueurs de vitesse seraient lésés. » Pour la bonne est simple raison qu\'un secteur géographique trop large favoriserait les amateurs situés sur les limites, surtout quand les vents sont contraires et que les derniers kilomètres peuvent faire la différence. « La profondeur de la zone de vol des Résistant est de 18 km pour 6 ou 7 km de large. C\'est bien. Au-delà, cela pourrait fausser les résultats. » Malgré tout, ce sang neuf est plutôt une bonne chose. Pour les finances puisque les inscriptions sont plus nombreuses, même s\'il a fallu aussi réorganiser les conditions d\'acheminement des paniers un vrai casse-tête.

On le sait peu mais la préparation des concours implique une logistique importante qui fait appel à 100 % au bénévolat. Jean-Daniel Lethet explique qu\'il faut d\'abord penser à s\'occuper des deux camions de transport. Un pour le ramassage au sein des sociétés et l\'autre pour l\'acheminement vers les lieux de lâcher : « Durant la saison, il faut trouver des chauffeurs susceptibles de passer chercher les paniers. Le regroupement s\'effectue ensuite à Harnes pour un départ prévu vers 21 30. En règle générale, le camion arrive sur site dans la région parisienne entre minuit et 2 h du matin pour un départ prévu entre 7 h et 9 h... Si tout va bien. » Et après, le pigeon doit encore voler ! Une autre histoire. • YVES PORTELLI
Les rédactions de La Voix du Nord
La Voix du Nord
 
 
>>Masquer les commentaires [1]
 
 
 
Commentaire n°1/1 :: jaeger lecoutre replica watches
 
 
Remonter Posté le 04/09/2012 par

 
movado replica watches movado replica watches replica omega replica omega replica omega replica omegaCounting jeans to be a corporate casual garment depends on the dress rule of the particular company. Some offices allow their particular employees to wear trousers while some do not. Several 3RAP007_2184.jpg , however, fake watches for men fake watches for men philip stein replica philip stein replica do make it possible for their people use them on casual Fridays. dolce gabbana replica dolce gabbana replica
 
avatar