Re: Pigeon unique ou fratrie

Cela me fait songer à un petit pigeon que j'ai élevé cette année.
Une bagarre avait éclaté au colombier et deux nids avaient été dévastés, deux oeufs, un dans chaque nid, en avaient fait les frais. J'ai rassemblé les deux oeufs dans un seul plateau, sans trop regarder aux dates de ponte. Le second jeune vint au monde plus de trois jours après le premier. En général, un tel écart équivaut à une mort certaine pour le second oisillon venu au monde. Et là, ce petit bout m'a soufflé. Il grimpait littéralement le long des tiges de tabac et sur le corps de son copain de nid afin d'arriver vers le bec des nourriciers. La période critique fut le passage du pape aux grains, je craignais que son système digestif ne puisse le supporter car trop jeune. Eh bien non, il a grandi presque normalement. Lorsque je l'ai sevré, dans la minute qui suivait, il mangeait seul dans ma main, alors même qu'il n'avait guère plus de trois semaines. Il est même sorti deux jours plus tard hors du spoutnik, grimpant en haut de la toiture pour rentrer un peu plus tard.
Une petite femelle d'une incroyable débrouillardise, je suis curieux de voir comment elle se débrouillera dans le futur.


Sujet écrit par jpdelmarle le jeudi 3 février 2011 à 10:38

[ Imprimer ] - [ Fermer la fenêtre ]