Aperçu historique : avant les téléphones, les pigeons voyageurs

Art-Culture-Média

mini_181014050836741031.jpg



La pr√©occupation de trouver des moyens de communication efficaces pour transmettre les messages ne date pas d’aujourd’hui. Il y a plus d'un si√®cle fut mis en place √† Brazzaville un premier service de pigeons voyageurs. A l'heure d'internet et des moyens de communication modernes, cela para√ģt bien d√©suet. Mais les pigeons voyageurs √©taient des messagers efficaces qui furent notamment employ√©s en Europe au cours des deux guerres mondiales.
Le commandant Raynaud effectue, en 1907, avec Gabriel de Mostu√©jouls, dans les environs de Brazzaville, les premiers essais d'envoi postal par pigeon, sous l'√©gide de la Soci√©t√© de g√©ographie. ​Le contexte local est alors le suivant : " La cr√©ation des relations t√©l√©graphiques et postales est le premier souci de toute administration coloniale s'implantant dans un pays neuf, beaucoup plus √©tendu que la France et relativement peu peupl√©. La t√©l√©graphie ordinaire, tr√®s co√Ľteuse √† √©tablir, traverse de vastes espaces o√Ļ son entretien et sa protection sont extr√™mement difficiles √† assurer. Les indig√®nes malveillants ou ignorants l'interceptent souvent; parfois aussi les animaux, les √©l√©phants en particulier, s'attaquent √† une ligne et la d√©truisent m√©thodiquement en d√©racinant les poteaux sur de longs parcours. Dans ces conditions, le nombre de lignes t√©l√©graphiques est forc√©ment tr√®s limit√© en raison des frais anormaux qu'elles occasionnent et du personnel technique que n√©cessite leur entretien et leur service". Il s’agit ici de la totalit√© du Congo fran√ßais d'alors et pas seulement du Congo Brazzaville d'aujourd'hui.

Ainsi, "A d√©faut de moyens de transmissions perfectionn√©s, il fut fait appel √† un mode de correspondance, en apparence seulement, primitif et surann√©: le pigeon voyageur". Celui-ci pouvait parcourir de longues distances. De 60 √† 70 km en une heure et avec de l'entra√ģnement, pour un bel athl√®te, de l'ordre de 1 000 km en une journ√©e! Un exploit qui ne pouvait se renouveler chaque jour. Le trajet journalier "raisonnable" √©tant un parcours de 200 km effectu√© en 2h30. L'id√©e qui germa fut donc l'implantation de colombiers, espac√©s chacun de 200 km. Le message √† transporter passait ainsi d'un pigeon √† l'autre, et en dix heures, on pouvait esp√©rer franchir 1 000 km !

"Tel fut le fonctionnement de cette poste a√©rienne dont l'emploi ne n√©cessita aucune connaissance technique compliqu√©e et dont le service fut tr√®s largement assur√© par un personnel restreint: deux colombophiles par colombier. Un pigeon portait ais√©ment en papier pelure une longue lettre de six pages √©crite sur le format √©colier. Si le message √©tait √©crit en deux exemplaires port√©s par deux pigeons l√Ęch√©s s√©par√©ment, les chances de pertes √©taient nulles. "

Le programme postal du commandant Raynaud permit la mise en place d'un premier colombier √† Brazzaville, gr√Ęce aux subsides du minist√®re de la Guerre, de celui des Colonies et avec l'aide de la Soci√©t√© de g√©ographie. "Les nouvelles r√©centes qui arriv√®rent du Congo confirm√®rent toutes les esp√©rances et les exp√©riences qui s'y poursuivirent sur l'emploi des pigeons-voyageurs donn√®rent des r√©sultats de plus en plus satisfaisants. L'administrateur de Mostu√©jouls, quittant Brazzaville, emmena dix volatiles et apr√®s cinq jours de marche, du march√© de M'Ko√Į Euoka, √† environ 100 km au nord de Brazzaville, on re√ßut de ses nouvelles, bien que les pigeons n'eussent jamais √©t√© entra√ģn√©s dans cette direction. " [...] "Le commandant Raynaud estima organiser compl√®tement ce service en juillet 1908."(Revue "A Travers le Monde" - n¬į1 du 4 janvier 1908


News écrite par François le dimanche 14 octobre 2018 à 16:57

[ Imprimer ] - [ Fermer la fenêtre ]