Un quartier envahi par les corneilles

20100204-225104-g.jpg
CHARLOTTETOWN - Un quartier au centre-ville de Charlottetown, √† l’√éle-du-Prince-√Čdouard, est tellement peupl√© de corneilles que cela √©voque des sc√®nes du film de 1963 Les oiseaux d’Alfred Hitchcock, d√©nonce le conseiller municipal, Mitchell Tweel.

Non seulement ces oiseaux sont bruyants mais leur fiente abondante est loin d’inspirer…

¬ęC’est partout dans le quartier, sur la voiture des gens, sur les maisons, s’exclame, d√©go√Ľt√©, le conseiller Mitchell Tweel. C’est incroyable.¬Ľ

Selon M. Tweel, Charlottetown a une population de corbeaux √©norme depuis de nombreuses ann√©es. Des milliers d’oiseaux nichent dans le parc Victoria dans le sud de la ville.

En réaction aux plaintes des voisins, la ville a lancé un projet-pilote en novembre pour disperser ces corbeaux nuisibles.

On a donc remis aux r√©sidents qui habitent pr√®s du parc Victoria, des lumi√®res stroboscopiques et des dispositifs qui √©mettent des cris d’oiseaux de proie et d’hiboux et des bruits de balles de fusil. On cherchait ainsi √† confiner ces oiseaux au parc et √† les √©loigner des quartiers r√©sidentiels.

Sauf que ces oiseaux se sont retrouvés par milliers dans le vieux quartier de St. Avard de M. Tweel.

¬ęIl va falloir faire quelque chose, a-t-il repris. √áa ne peut pas continuer comme √ßa.¬Ľ

Selon une porte-parole de la ville, Beth Johnston, rien ne prouve que le projet-pilote en question soit responsable de la migration des corneilles √† St. Avard car ils avaient abouti l√† l’an dernier de toute fa√ßon.

Pour sa part, M. Tweel estime que les r√©sidents importun√©s par les corbeaux devraient √™tre indemnis√©s. Le probl√®me est tel, a-t-il signifi√©, qu’il pose des risques √† la sant√© et nuit √† l’environnement.

Ce projet-pilote a été évalué et sera présenté au conseil municipal à la fin du mois.


News écrite par François le vendredi 5 février 2010 à 08:17

[ Imprimer ] - [ Fermer la fenêtre ]