Genève: la mort des pigeons due à une maladie

31.01.2011 16:24 - mise à jour: 21:43
mini_110201072159230144.jpg
Les services vétérinaires recommandent de ne pas toucher les cadavres de pigeons. [Natacha Pisarenko - Keystone]
Depuis quelques semaines, une étrange hécatombe touche les pigeons à Genève, faisant naître toutes les rumeurs, de l'empoisonnement volontaire aux effets désastreux de la pollution. Après analyses, la conclusion du vétérinaire cantonal est nettement plus simple: une maladie touche les volatiles.

Les services vétérinaires genevois ont reçu jusqu'à 80 appels par semaine signalant des cadavres de pigeons. Un ou plusieurs chiens seraient même morts après avoir mordu un volatile. Il n'en fallait pas plus pour ordonner des autopsies pour en savoir plus.

Après analyses toxicologiques, le vétérinaire cantonal indique lundi que tout empoisonnement est exclu, mais que les pigeons sont morts à cause d'une maladie appelée "pigeon paramyxovirus 1". Une maladie qui ne touche que les colombidés, soit essentiellement les pigeons, les tourterelles et les colombes.
Pas transmissible aux autres animaux

Les pigeons victimes de la maladie sont atteints de dérèglements neurologiques, qui se manifestent par des tremblements de la tête et des ailes, des difficultés pour atterrir, une désorientation générale et des problèmes pour s'alimenter. Le mal peut parfois être foudroyant, mais les oiseaux atteints ne meurent généralement pas de la maladie, mais ils succombent parce qu'ils sont trop affaiblis.

Le vétérinaire précise que cette maladie n'est pas transmissible, ni aux autres animaux, ni à l'homme. La volaille domestique n'est donc pas en danger. Et la contamination d'un chien n'étant pas possible, la mort de l'un d'entre eux serait due à d'autres facteurs.

boi avec Joël Boissard


Article écrit par François le mardi 1er février 2011 à 07:20

[ Imprimer ] - [ Fermer la fenêtre ]