A Berlin, 1.700 perruches évacuées d'un deux-piÚces

ALeqM5jQ15rJlIvq_WMzan6LyPwzZEcM8w?size=sBERLIN (AFP) — Un retrait√© berlinois de 60 ans vivait avec quelque 1.700 perruches dans son deux-pi√®ces, ont r√©v√©l√© mercredi les services v√©t√©rinaires, qui ont d√Ľ √©vacuer les volatiles suite √† des plaintes des voisins exc√©d√©s par le bruit.

Environ 1.000 perruches ont été évacuées mardi, 300 mercredi, et 400 devaient encore l'être dans les jours à venir. "Je n'ai jamais vu une chose pareille", a commenté le conseiller municipal du quartier, Martin Matz.

Les perruches vivaient dans des nichoirs accroch√©s aux murs de l'appartement de 62 m2, dont le sol √©tait jonch√© de d√©jections. Le retrait√© a d'abord adopt√© un oiseau puis s'en est achet√© un autre, "afin de se sentir moins seul", puis les oiseaux se sont multipli√©s et l'homme a perdu le contr√īle, a poursuivi M. Matz.

Les services vétérinaires ont été alertés par le syndic, qui avait lui-même reçu des plaintes des voisins.

Les oiseaux ont pour la plupart été pris en charge par le foyer animalier de Berlin, tandis que d'autres ont été évacués vers Brême et à Hambourg (nord).

"En tous les cas, l'homme va devoir déménager. Son logement n'est plus en état d'être habité", a souligné M. Matz.

La société protectrice des animaux de Berlin souligne que ce phénomène de "animal hoarding", ou "accumulation d'animaux", est de plus en plus répandu. Uniquement la semaine dernière, plus de 160 animaux, chats, chiens, chèvres ou encore singes ont été "libérés" à Berlin.


Article écrit par François le mercredi 17 décembre 2008 à 21:48

[ Imprimer ] - [ Fermer la fenêtre ]